Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic]

A GENEVE,

ET A PARIS.
Chez VOLLAND, Libraire, Quai des

Augustins, No 25.

M. DCC. 1XXXIX. /VK W

Montaioase

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

ESSAIS

D E

MONTAIGNE.

SUITE DU LIVRE PREMIER.

CHAPITRE XL.

Que le gouft des biens & des maux despend

es bonne partie de l'opinion que nous

en2 avons.

LES

LES hommes ( dit une Sentence Grecgae ancienne) i font tourmentez par les çinions qu'ils ont des choses, non par les choses mefmes. Il y en auroit un grand ping gaigné pour le soulagement de sofre miserable condition humaine, qui

i Epicte, Enchiridicu, 6. 10.

Tome III.

pourroit establir cette proposition vraie tout par tout. Car si les maux n'ont entrée en nous, que par nostre jugement, il semble qu'il soit en nostre pouvoir de les mespriser ou contourner à bien. Si les choses fe rendent à nostre mercy, pourquoi 2 n'en chevirons.nous, ou ne les accomoderons-nous à noftre advantage ? Si ce que nous appellons mal & tourment, n'est ni mal ni tourment de soi, ains seu. lement

que

nostre fantasie lui donne cette qualité, il est en nous de la changer : & en ayant le choix , fi nul ne nous force, nous sommes estrangement fols de nous bander pour le party qui nous est le plus ennnyeux ; & de donner aux maladies, à l'indigence & au mespris un aigre & mau. vais goust, fi nous le leur pouvons donner bon : & fi la fortune fournissant (m. plement de matiere, c'est à nous de lui donner la forme.

2 N'en joüirons-nous ? - Chevir est un vieux $200 qui signifie jouir, diposer, & venir à chef, comme dic Menage , qui dans son Dillionnaire krymologique fait venir cheyir de chef,

« PreviousContinue »