Histoire de la peinture flamande et hollandaise. [With] Complément, Volumes 1-2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 292 - La terre entière, continuellement imbibée de sang, n'est qu'un autel immense où tout ce qui vit doit être immolé sans fin, sans mesure, sans relâche, jusqu'à la consommation des choses, jusqu'à l'extinction du mal, jusqu'à la mort de la mort.
Page 69 - LA stérilité des terres rend les hommes industrieux, sobres , endurcis au travail , courageux , propres à la guerre ; il faut bien qu'ils se procurent ce que le terrain leur refuse. La fertilité d'un pays donne, avec l'aisance, la mollesse, et un certain amour pour la conservation de la vie.
Page 46 - ... une grande multitude, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils...
Page 44 - C'est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, et ils le servent jour et nuit dans son temple ; et celui qui est assis sur le trône les couvrira comme une tente.
Page 155 - Le second, de diviser chacune des difficultés que j'examinerais en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre. Le troisième, de conduire par ordre mes pensées, en commençant par les objets les plus simples et les plus, aisés à connaître, pour monter peu à peu comme par degrés jusques à la connaissance des plus composés, et supposant même de l'ordre entre ceux qui ne se précèdent point naturellement les uns les autres. Et le dernier, de faire...
Page 365 - Nostre-Dame, comment la fille du roy de Hongrie se copa la main pour ce que son père la vouloit espouser, et un esturgon la garda VIL ans en sa mulete.
Page 6 - Entre deux de ses enfants qui se tracassent, c'est moi qu'elle regarde. Celui qui pleure, si c'est du poids de l'énorme tête que vous lui avez faite, il a raison. On dit que vous vous mêlez de littérature* ; Dieu veuille que vous soyez meilleur en belles-lettres qu'en peinture ! Si vous avez la manie d'écrire, écrivez en prose, en vers, comme il vous plaira ; mais ne peignez pas ; ou si, par délassement, vous passez d'une muse à l'autre, mettez les productions de celle-ci dans votre cabinet...
Page 150 - Le principe de la mobilité des choses humaines est dans la mobilité des idées de l'intelligence humaine. Tous les changements qui s'opèrent dans la condition de l'homme,, toutes les transformations qu'elle a subies , dérivent...
Page 213 - ... plus privés gentilshommes lui déclara l'affaire, en le priant de prendre quelque patience et de ne point tomber en trop grande mélancolie. Le bon roi René , entendant raconter la perte de son cher pays d'Anjou, se trouva d'abord un peu troublé ; mais quand il eut repris courage , il dit : « Je n'offensai jamais le roi de France , et il ne » me devait point faire un tel tour : mais que la volonté de Dieu » soit faite! Il m'a tout donné et peut tout m'ôter à son plaisir. » Le roi n'aura...
Page 280 - Salut, champs que j'aimais, et vous, douce verdure, Et vous, riant exil des bois ! Ciel, pavillon de l'homme^ admirable nature, Salut pour la dernière fois ! Ah ! puissent voir longtemps votre beauté sacrée, Tant d'amis sourds à mes adieux ! Qu'ils meurent pleins de jours, que leur mort soit pleurée, Qu'un ami leur ferme les yeux.

Bibliographic information