Trouvères, jongleurs et ménestrels du nord de la France et du midi de la Belgique, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 540 - J'entends innocemment : sur son propre désir Quelque rigueur que l'on exerce, Encore y prend-on du plaisir. Volupté, Volupté, qui fus jadis maîtresse Du plus bel esprit de la Grèce, Ne me dédaigne pas, viens-t'en loger chez moi; Tu n'y seras pas sans emploi : J'aime le jeu, l'amour, les livres, la musique, La ville et la campagne, enfin tout ; il n'est rien Qui ne me soit souverain bien, Jusqu'au sombre plaisir d'un cœur mélancolique.
Page 513 - CUS toutes flours tient on la rosé à belle, *~^ Et, en après, je croi, la violette. La flour de lys est belle, et la perselle ; La flour de glay est plaisans et parfette; Et li pluisour aiment moult l'anquelie ; Le pyonier, le muget, la soussie, Cascune flour a par li sa mérite.
Page 468 - Blois dessus nommé ya rendu grand peine ; et tant comme je vivrai, par la grâce de Dieu je la continuerai ; car comme plus y suis et plus y laboure, et plus me plaît; car ainsi comme le gentil chevalier et écuyer qui aime les armes, et en persévérant et continuant il s'y nourrit parfait, ainsi, en labourant et ouvrant sur cette matière, je m'habilite et délecte'.
Page 19 - D'un détestable Juif l'histoire se renouvelle, « Lequel par Jean le Faivre en singulier combat « Fut vaincu, pour avoir commis un attentat « A l'égard de la Vierge en une sienne image « Qu'on nommoit de Cambron : après lequel outrage « Son misérable corps fut pendu tête en bas Trois chapelles furent élevées eti l'honneur de Notre-Dame de Cambron. En 1328, Ive de Lessinnes, lo...
Page 698 - ... histoires de ce faisants mention; et en spécial du très vaillant en son temps nommé messire Gillon de Trasignies, natif du noble pays de Hainaut, lequel, comme en son histoire est contenu, fit tant par ses hautes prouesses, qu'il acquit gloire immortelle. Et aussi ne sont pas à mettre en oubli autres vaillants chevaliers de Hainaut, qui depuis ont régné et tant fait durant leur temps qu'à toujours en sera perpétuelle mémoire , dont l'un fut nommé messire Lion de Chin , et l'autre messire...
Page 512 - C'est la Consaude, ensi le voeil nommer. Et qui li voelt son propre nom donner, On ne li poet ne tollir ne embler, Car en François a à nom, c'est tout cler, La Margherite, De qui on poet en tous temps recouvrer.
Page xxviii - Chanter me fait bons vins et resjoïr ; Quant plus le boi, et je plus le desir ; Car li bons vins me fait soef dormir ; Quant je nel boi, pour rien ne dormiroie, Au resveillier volentiers beveroie.
Page 465 - ... des guerres de son temps , particulièrement de celles qui suivirent la bataille de Poitiers. Quatre ans après, étant allé en Angleterre, il en présenta une partie à la reine Philippe de Haynaut , femme d'Edouard III. Quelque jeune qu'il fût alors, il...
Page 334 - Et si sai d'Aïe de Nantueil Si com ele fu en prison ; Si sai de Garins d'Avignon, Qui moult estore bon romans; Si sai de Guion d'Aleschans Et de Vivien de Bourgogne ; Si sai de Bernart de Saisoigne Et de Guiteclin de Brebant ; Si sai d'Ogier de Montaubant, Si com il conquist Ardennois; Si sai de Renaut le Danois; Mais de chanter n'ai ge or cure. Ge sai des romanz d'aventure, De cels de la réonde Table, Qui sont à oïr delitable.
Page 35 - L'éditeur de cette charte dans les Archives historiques et littéraires du Nord de la France et du Midi de la Belgique...

Bibliographic information