Page images
PDF
EPUB
[graphic][subsumed][ocr errors][merged small][subsumed][ocr errors]

LES

SCANDINAVES,

POËME,

TRADUIT DU SWÉO-GOTHIQUE;

suivi d'observations sur les moeurs et la religion
des anciens Peuples de l'Europe barbare.

PAR JOSEPH-CHÉRADE MONTBRON.

TOME PREMIER.

STOR

LIBRAR

NEW-YORK

A PARIS,

Chez MARADAN, Libraire, rue Pavée S. André-
des-Arcs, n° 16.

AN IX - 1801.

[ocr errors][ocr errors]

AVANT-PROPOS.

C'EST une hérésie en littérature que d'appeler poëme, un ouvrage en prose; et si nous donnons aux Scandinaves ce titre ambitieux, c'est parce que l'original est écrit en vers. Nous l'avons traduit sur la version latine de Resennius, imprimée à côté du poëme. On attribue le texte à différens auteurs, mais sans aucune certitude. Nous n'avons pas été à portée de démêler la vérité; et quoiqu'un nom bien antique au bas du titre de cet ouvrage, eût produit peut-être un effet merveilleux sur l'esprit des lecteurs bénévoles, nous n'y avons mis que le nôtre, bien nouveau dans la carrière des lettres. Cette obscurité nous est chère encore; mais quelques personnes ont cru nos récits étrangers susceptibles d'allusions: dès

lors il a fallu répondre pour le poète

Scandinave.

[ocr errors]

Nous devons convenir aussi que la manie des allusions est si générale, que l'on en voit par-tout. Si l'Odyssée eût paru pour la première fois il y a deux ans, on eût regardé Pénélope comme l'emblême de la couronne de France; on eût fait arrêter le poète qui chantait les infortunes d'un monarque aventurier, et peut-être aussi tous les mendians que l'on aurait vus à la porte des palais, dans l'idée qu'ils étaient autant de pauvres princes, qui cherchaient à rentrer chez eux, comme Ulysse...

Il était tout simple que les Scandinaves prissent des rois pour les héros de leurs poëmes, et même fort possible que ce fût des rois malheureux; mais il paraîtrait invraisemblable et suspect, de mettre en opposition les idées républicaines et les idées monar

« PreviousContinue »