Hist. des sciences de l'organisation et de leurs progrès, comme base de la philosophie, Volume 3

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 428 - ... disparaître. 2° Au contraire dans la sécrétion , la somme des matières fixes qui s'évacuent est toujours moins considérable que la quantité qui a été introduite par l'assimilation. « La vie est l'unique cause de tous les composés, non-seulement des végétaux et des animaux , mais encore de tous les corps qui se trouvent à la surface de la terre. — Tout être vivant a la faculté de composer lui-même sa propre substance. «La nature crée elle-même les premiers traits de l'organisation...
Page 392 - S'ils n'eussent été gelés aussitôt que tués, la putréfaction les aurait décomposés. Et , d'un autre côté, cette gelée éternelle n'occupait pas auparavant les lieux où ils ont été saisis; car ils n'auraient pas pu vivre sous une pareille température. C'est donc le même instant qui a fait périr les animaux et qui a rendu glacial le pays qu'ils habitaient. Cet événement a été subit , instantané , sans aucune gradation...
Page 216 - Notice historique sur la vie, les travaux, les opinions médicales et philosophiques de FJV Broussais, précédée de sa profession de foi, et suivie des Discours prononcés sur sa tombe par H.
Page 403 - ... aujourd'hui les plus connus; qu'elle a, au contraire, mis à sec le fond de la dernière mer, et en a formé les pays aujourd'hui habités ; que c'est depuis cette révolution que le petit nombre
Page 150 - Le moment, ajoute-t-il, est peut-être venu, où la médecine française, dégagée des entraves que lui donnaient l'esprit de routine, l'ambition de parvenir, son association avec des institutions religieuses, et sa défaveur dans l'opinion publique, peut désormais affermir sa marche, porter une sévérité rigoureuse dans l'observation des faits, les généraliser, et marcher ainsi de front avec toutes les autres parties de l'histoire naturelle. » « Le médecin pourra-t-il tracer les altérations...
Page 398 - Tout être organisé forme un ensemble, un système unique et clos , dont les parties se correspondent mutuellement, et concourent à la même action définitive par une réaction réciproque. Aucune de ces parties ne peut changer sans que les autres changent aussi ; et par conséquent chacune d'elles, prise séparément, indique et donne toutes les autres.
Page 402 - ... je ne prétends pas qu'il ait fallu une création nouvelle pour produire les espèces aujourd'hui existantes; je dis seulement qu'elles n'existaient pas dans les lieux où on les voit à présent, et qu'elles ont dû y venir d'ailleurs.
Page 403 - Enfin, il tire une dernière preuve de ses révolutions, de la négation gratuite d'os humains fossiles; il y en avait, dès son temps, de découverts, et il y en a eu beaucoup depuis. Pour appuyer cette négation, il fait une distinction : «Je dis qu'on n'a jamais trouvé d'os humains parmi les fossiles, bien entendu parmi les fossiles proprement dits , ou, en d'autres termes, dans les couches régulières de la surface du globe.
Page 266 - Ouvrez l'histoire : tout philosophe qui a respecté ses semblables , et qui n'a pas voulu seulement leur offrir les résultats indécis de quelques rêves , a commencé par un retour sur la méthode. Toute doctrine qui a exercé quelque influence ne l'a fait et n'a pu le faire que par la direction nouvelle qu'elle a imprimée aux esprits , par le point de vue nouveau sous lequel elle a fait considérer les choses , c'est-à-dire par sa méthode. Toute réforme philosophique a son principe avoué...
Page 147 - La médecine clinique rendue plus précise et plus exacte par l'application de l'analyse, ou Recueil et résultat d'observations sur les maladies aiguës faites à la Salpêtrière, ln édition 1802, 2° 1804, У 1815.

Bibliographic information