Histoire de l'art dramatique en France depuis vingt-cing ans, Volume 1

Front Cover
Édition Hetzel, A. Dürr, 1858 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 319 - C'est par là que Molière, illustrant ses écrits, Peut-être de son art eût remporté le prix, Si, moins ami du peuple, en ses doctes peintures II n'eût point fait souvent grimacer ses figures, Quitté, pour le bouffon, l'agréable et le fin, Et sans honte à Térence allié Tabarin. Dans ce sac ridicule où Scapin s'enveloppe, Je ne reconnais plus l'auteur du Misanthrope.
Page 216 - Léandre et les autres, tous ces types charmants, si faux et si vrais, qui, sur les ailes bigarrées de la folie, s'élèvent au-dessus de la grossière réalité, et dans qui le poète personnifie sa joie, sa mélancolie, son amour et son rêve le plus intime sous les apparences les plus frivoles et les plus dégagées.
Page 214 - La fantaisie peut courir de tous côtés, le style déroulera son aise ses anneaux diaprés, comme une couleuvre qui se chauffe au soleil ; les concetti les plus exotiques épanouir sans crainte leurs calices singuliers et répandre autour d'eux leur parfum d'ambre et de musc.
Page 215 - Tout se noue et se dénoue avec une insouciance admirable : les effets n'ont point de cause et les causes n'ont point d'effet ; le personnage le plus spirituel est celui qui dit le plus de sottises ; le plus sot dit les choses les plus spirituelles; les jeunes filles tiennent des discours qui feraient rougir des courtisanes; les courtisanes débitent des maximes de morale ; les aventures les plus inouïes se succèdent coup sur coup sans qu'elles soient expliquées...
Page 140 - II fait, en ce beau jour, le plus beau temps du monde Pour aller à cheval sur la terre et sur l'onde.
Page 214 - Ils parlent sans se presser , sans crier , comme des gens de bonne compagnie qui n'attachent pas grande importance à ce qu'ils font : l'amoureux fait à l'amoureuse sa déclaration de l'air le plus détaché du monde: tout en causant, il frappe sa cuisse du bout de son gant blanc , ou rajuste ses canons. La dame secoue nonchalamment la rosée de son bouquet , et fait des pointes avec sa suivante; l'amoureux se soucie...
Page 142 - Saint-Ernest, qui semble né pour réciter le vers de Racine : Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur sa tête?
Page 215 - Bottom est aussi bien venue que la blonde tête d'Ariel ; — l'esprit de l'auteur s'y fait voir sous toutes les formes , et toutes ces contradictions sont comme autant de facettes qui en réfléchissent les différents aspects , en y ajoutant les couleurs du prisme.
Page 213 - Les personnages ne sont d'aucun temps ni d'aucun pays ; ils vont et viennent sans que l'on sache pourquoi ni comment ; ils ne mangent ni ne boivent, ils ne demeurent nulle part et n'ont aucun métier ; ils ne possèdent ni terres, ni rentes, ni maisons ; quelquefois seulement ils portent sous le bras une petite caisse pleine de diamants gros comme des œufs de pigeon...
Page 82 - Nous sommes fâché de le dire, la situation est loin d'être brillante : c'est une décadence complète ; la manufacture envahit tout ; une pièce se fabrique absolument comme un habit: l'un des collaborateurs prend la mesure de l'acteur, l'autre coupe l'étoffe, et le troisième assemble les morceaux; l'étude du cœur humain, le style, la langue, tout cela est regardé comme rien.

Bibliographic information