Page images
PDF
EPUB

CHAP.

IV.

濃濃

****

[ocr errors]

CHAPITRE IV.

DU COEU R.

Il y a un goût dans la pure ami. tié où ne peuvent atteindre ceux qui font nez mediocres.

* L'amitié peut fubfifter entre des gens de differens fexes, exemte même de toute groffiereté. Une femme cependant regarde toujours un homme comme un homme; & réciproquement un homme regarde une femme comme une femme. Cette liaifon n'eft ni paffion ni amitié pure; elle fait une claffe à part.

au

* L'amour naît brufquement fans autre reflexion, par temperament ou par foibleffe: un trait de beauté nous fixe, nous détermine. L'amitié aų contraire fe forme peu à peu, avec le tems, par la pratique, par un long commerce. Combien d'efprit, de bonté de cœur, d'attachement, de fervices & de complaifance dans les amis, pour faire en plufieurs années

bien moins que ne fait quelquefois en un moment un beau vifage ou une belle main.

* Le tems qui fortifie les amitiez affoiblit l'amour.

* Tant que l'amour dure, il fubfifte de foi-même, & quelquefois par les chofes qui femblent le devoir éteindre, par les caprices, par les rigueurs, par l'éloignement, par la jaloufie. L'amitié au contraire a befoin de fecours: elle périt faute de foins, de confiance & de complaifance.

* Il est plus ordinaire de voir un amour extrême qu'une parfaite amitié.

*L'amour & l'amitié s'excluent l'un l'autre.

*Celui qui a eu l'expérience d'un grand amour neglige l'amitié; & celui qui eft épuifé fur l'amitié n'a encore rien fait pour l'amour.

L'amour commence par l'amour; & l'on ne fauroit pafler de la plus forte amitié qu'à un amour foible.

* Rien ne reffemble mieux à une vive amitié, que ces liaifons que 1

L2

l'in

terêt

CHAP.

IV.

DU

terêt de nôtre amour nous fait cul

COEUR. tiver.

* L'on n'aime bien qu'une feule fois c'eft la premiere. Les amours qui fuivent font moins involontaires. * L'amour qui naît fubitement eft le plus long à guerir.

L'amour qui croît peu à peu & par degrez, reflemble trop à l'amitié pour être une paffion violente.

* Celui qui aime aflez pour vouloir aimer un million de fois plus qu'il ne fait, ne cede en amour qu'à celui qui aime plus qu'il ne you

droit.

* Si j'accorde que dans la violence d'une grande paffion on peut aimer quelqu'un plus que foi-même, à qui ferai-je plus de plaifir ou à ceux qui aiment, ou à ceux qui font aimez?

* Les hommes fouvent veulent aimer, & ne fauroient, y réüffir : ils cherchent leur défaite fans pouvoir la rencontrer; & fi j'ole ainfi parler, ils font contraints de demeurer libres.

[ocr errors]

* Ceux qui s'aiment d'abord avec la plus violente paffion, contribuent

IV.

bien-tôt chacun de leur part à s'ai CHAP. mer moins, & enfuite à ne s'aimer plus. Qui d'un homme ou d'une femme met davantage du fien dans cette rupture, il n'eft pas aifé de le décider. Les femmes accufent les hommes d'être volages ; & les hommes difent qu'elles font legeres.

* Quelque délicat que Pon foit en amour, on pardonne plus de fautes que dans l'amitié.

* C'est une vengeance douce celui qui aime beaucoup, de faire par tout fon procedé d'une perfonne ingrate, une très-ingrate.

* Il eft trifte d'aimer fans une grande fortune, & qui nous donne les moyens de combler ce que l'on aime, & le rendre fi heureux qu'il n'ait plus de fouhaits à faire.

* S'il fe trouve une femme pour · qui l'on ait eu une grande paffion & qui ait été indifferente; quelques importans fervices qu'elle nous rende dans la fuite de notre vie, l'on court un grand rifque d'être ingrat.

* Une grande reconnoiffance emporte avec foi beaucoup de goût & L3 d'ami

DU

d'amitié pour la perfonne qui nous

COEUR. oblige.

Eftre avec les gens qu'on aime, cela fuffit rêver, leur parler, ne leur parler point, penser à eux, penfer à des chofes plus indifferentes mais auprès d'eux, tout eft égal. * Il n'y a pas fi loin de la haine à l'amitié, que de l'antipathie.

* Il femble qu'il eft moins rare de paffer de l'antipathie à l'amour qu'à l'amitié.

* L'on confie fon fecret dans l'a mitié, mais il échape dans l'amour. L'on peut avoir la confiance de quelqu'un fans en avoir le cœur : celui qui a le cœur n'a pas befoin de revelation ou de confiance, tout luis eft ouvert.

* L'on ne voit dans l'amitié que les défauts qui peuvent nuire à nos amis. L'on ne voit en amour de défauts dans ce qu'on aime, que ceux dont on fouffre foi-même.

[ocr errors]

* Il n'y a qu'un premier dépit en amour comme la premiere faute dans l'amitié, dont on puiffe faire un bon ufage.

* 11 femble que s'il y a un soup

con

« PreviousContinue »