Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

ET EXERCICES

DES JEUNES FILLES

PAR

M** DE CHABREUL

OUVRAGE ILLUSTRÉ DE 55 VIGNETTES

PAR FATH

DEUXIÈME ÉDITION
Revue, corrigée et augmentée.

PARIS

LIBRAIRIE DE L. HACHETTE ET C'e

RUE PIERRE-SARRAZIN, No 14

1860

Droit de traduction réservs

[ocr errors][ocr errors]

AVANT-PROPOS.

Dans ce recueil, que nous dédions aux jeunes filles, nous avons cherché à réunir les jeux les plus agréables, propres à tous les âges et à toutes les conditions. Nous en avons présenté une explication simple et rapide, en y ajoutant quelques détails qui nous ont paru intéressants, ou quelques conseils donnés avec discrétion.

Dans cette longue série de jeux variés, que nous avons retrouvés dans notre mémoire ou dans divers auteurs, il y en a beaucoup assurément qui peuvent convenir à tous les caractères, aux plus légers comme aux plus sérieux; aussi venons-nous demander avec instance à nos jeunes lectrices de préférer les jeux, quels qu'ils soient, à des causeries frivoles qui seraient moins profitables que ces simples amusements dédaignés par

trop souvent. Ajoutons que les jeux qui paraissent dénués d’intérêt, si on les juge à première vue, renferment souvent une idée ou une tradition, et souvent se rattachent à une coutume ancienne ou à un fait historique. Nous avons cherché, à l'aide de la science d'autrui, les origines des jeux dont la naissance n'était pas enveloppée d'obscurité, ce qui arrive pour ceux que la fantaisie seule a produits. Puisque les jeunes filles •deviennent sérieuses, on le prétend du moins, nous espérons, par ces courtes digressions, leur faire accueillir nos jeux avec plus d'intérêt. Si nous avons réussi, nous nous applaudirons d'avoir perpétué le goût de ces honnêtes passe-temps qui ont amusé tant de générations et traversé des siècles pour venir jusqu'à nous.

elles

Avant de mettre ce petit traité entre les mains des jeunes filles, nous supplions leurs mères d'accepter pour elles-mêmes un conseil que nous nous permettons de leur adresser avec la hardiesse que donnent les bonnes intentions.

On ne peut se dissimuler que des liens étroits rattachent toutes les parties de l'éducation, et, en examinant ce sujet, bien sérieux au fond, il est nécessaire d'admettre l'influence des jeux et des amusements, soit comme une sorte de gymnastique agissant sur le corps seulement, soit comme un exercice de l'intelligence. De ceux-là, une femme d'un esprit supérieur? a dit : « S'ils sont en général peu propres à instruire, ils peuvent l’être à développer. Quelques-uns demandent de la présence d'esprit et de la rapidité de repartie; d'autres, une analyse des idées pareille à celle qu'on emploie dans les sciences d'investigation; d'autres, des efforts de mémoire. D

1. Mme Necker de Saussure, Éducation progressive, t. II,

p. 288.

« PreviousContinue »