Mémoires de l'Académie des Sciences, des Lettres et des Arts d'Amiens, Volume 47

Front Cover
Académie des Sciences, des Lettres et des Arts d'Amiens., 1901 - Science
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 41 - Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles; I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles Dans la colère ou les ivresses pénitentes; U, cycles, vibrements divins des mers virides, Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux; O, suprême Clairon plein des strideurs étranges, Silences traversés des Mondes et des Anges : — O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux!
Page 33 - Je suis ravi de l'académie qui se forme en votre ville. Elle n'aura pas grand'peine à surpasser en mérite celle de Paris, qui n'est maintenant composée, à deux ou trois hommes près *, que de gens du plus vulgaire mérite, et qui ne sont grands que dans leur propre imagination. C'est tout dire qu'on y opine du bonnet contre Homère et contre Virgile, et surtout contre le bon sens, comme contre un ancien, beaucoup plus ancien qu'Homère et que Virgile.
Page 127 - Tout est dit : et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il ya des hommes, et qui pensent.
Page 31 - La nature a entre les mains une certaine pâte qui est toujours la même, qu'elle tourne et retourne sans cesse en mille façons, et dont elle forme les hommes, les animaux, les plantes; et certainement elle n'a point formé Platon, Démosthène ni Homère d'une argile plus fine ni mieux préparée que nos philosophes, nos orateurs et nos poètes d'aujourd'hui.
Page 27 - DU, voluislis) habebo, je ne fay que traîner languissant , et les plaisirs mesmes qui s'offrent à moy, au lieu de me consoler, me redoublent le regret de sa perte.
Page 291 - ... croyezvous que sans l'étranger , sans la crainte de voir notre pays livré à toutes les horreurs de la dévastation , nous aurions souffert les outrages d'hommes que , pendant trente ans , nous avons vus dans l'humiliation et dans l'ignominie.
Page 437 - Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen. Société libre d'émulation du commerce et de l'industrie de la Seine-Inférieure, à Rouen.
Page 435 - Société des antiquaires de Normandie, à Caen. Charente Société archéologique et historique de la Charente, à Angoulême. Charente-Inférieure.
Page 437 - Académie des sciences , belles-lettres et arts de Lyon. — — Société d'agriculture , histoire naturelle et arts utiles de Lyon. — — Société littéraire , historique et archéologique.
Page 46 - Alceste et Antigone me donnèrent les plus nobles rêves qu'un enfant ait jamais eus. La tête enfoncée dans mon dictionnaire, sur mon pupitre barbouillé d'encre, je voyais des figures divines, des bras d'ivoire tombant sur des tuniques blanches, et j'entendais des voix plus belles que la plus belle musique, qui se lamentaient harmonieusement.

Bibliographic information