La cosmogonie de la révélation, ou Les quatre premiers jours de la Genèse: en présence de la science moderne

Front Cover
Sagnier et Bray, 1847 - Bible and science - 442 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - Si l'on conçoit, par analogie, toutes les étoiles formées de cette manière, on peut imaginer leur état antérieur de nébulosité, précédé luimême par d'autres états dans lesquels la matière nébuleuse était de plus en plus diffuse, le noyau étant de moins en moins lumineux. On arrive ainsi, en remontant aussi loin qu'il est possible, à une nébulosité tellement diffuse, que l'on pourrait à peine en soupçonner l'existence...
Page 126 - Si toutes les molécules d'un anneau de vapeurs continuaient de se condenser sans se désunir, elles formeraient à la longue un anneau liquide ou solide. Mais la régularité que cette formation exige dans toutes les parties de l'anneau et dans leur refroidissement a dû rendre ce phénomène extrêmement rare.
Page 280 - C'est un des résultats à la fois les mieux prouvés et les moins attendus de la saine géologie ; résultat d'autant plus précieux, qu'il lie d'une chaîne non interrompue l'histoire naturelle et l'histoire civile.
Page 22 - ... les éthers, auxquels on rapportait les phénomènes de la chaleur, de la lumière, de l'électricité et du magnétisme : ces...
Page 52 - Dieu parle, et le chaos se dissipe à sa voix : Vers un centre commun tout gravite à la fois. Ce ressort si puissant, l'âme de la nature, Était enseveli dans une nuit obscure ; Le compas de Newton, mesurant l'univers, Lève enfin ce grand voile, et les cieux sont ouverts.
Page 405 - Dans ce cas, la nature n'aurait point atteint le but qu'elle se serait proposé, puisque souvent nous sommes privés à la fois de la lumière du Soleil et de celle de la Lune. Pour y parvenir, il eût...
Page 392 - Dieu avaient été progressivement enfantées en six jours , autres que ceux que nous mesure le soleil , après lesquels , et au septième jour dont il ne marque pas la fin , le créateur avait cessé son œuvre et lui avait imprimé une stabilité invariable , — comme le reconnaissent encore tous les géologues et les naturalistes, et comme...
Page 24 - Spiritus intus alit: totamque infusa per artus ' Mens agitat molem, et magno se corpore miscet ' Inde hominum pecudumque genus vitaeque volantum ' Et quae marmoreo fert monstra sub aequore pontus.
Page 40 - Genèse et notre théorie, qu'il en faudra conclure, ou que Moïse avait dans les sciences une instruction aussi profonde que celle de notre siècle , ou qu'il était inspiré.
Page 127 - ... donc formé autant de planètes à l'état de vapeurs. Mais si l'une d'elles a été assez puissante pour réunir successivement par son attraction toutes les autres autour de son centre, l'anneau de vapeurs aura été ainsi transformé dans une seule masse sphéroïdique de vapeurs, circulant autour du Soleil, avec une rotation dirigée dans le sens de sa révolution. Ce dernier cas a été le...

Bibliographic information