Essais historiques sur Paris, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 212 - Monfieur , ma boutique n'eft-elle pas, comme le Théâtre, un lieu ouvert à tout le monde pour de l'argent ? Si je n'ai pas l'art criminel de rendre le vice aimable , je vends ce qui y conduit prefque toujours. Une belle robe ne devient fouvent l'objet des defirs d'une jeune perfonne , que pour occafionner fa perte.
Page 36 - Graiid-Écuyer , ou du Chancelier , ou d'un Prince du Sang ; en un mot devant la maifon de celui qui avoit le droit de juger & de punir les perfonnes de qui on avoit à fe plaindre. Ce Prince, ou ce Grand-Officier, defcendoie à fa porte, où il avoit une barrière, pour n'être pas aflailli par le Peuple , & fur laquelle il s'appuyoit pour entendre les griefs.
Page 241 - V ; & qu'en conféquence , celles qui croient les plus sûres de leur mauvaife fanté , s'attifoient , fe parfumoient , alloient de nuit au camp des Portugais , & qu'en -moins de trois femaines, il y eut plus de fix mille hommes de cette armée ennemie dans les Hôpitaux, où la plupart moururent. ! ' Les cas de confcience qu'on difcuta...
Page 236 - Il conçut tant de chagrin de fe voir promener de foire en foire , qu'il en mourut à Paris au bout de trois mois. On l'enterra dans le Cimetière de...
Page 25 - Nation où elle régne ; qui fourit à fes victimes , qui joue avec le carnage , qui fait danfer l'Amour & les Nymphes fur les bords d'un fleuve de fang , & qui mêle les charmes de la Mufique aux...
Page 164 - ... Baflbmpierre difoit que tout le changement qu'il avoit trouvé dans le monde, après douze a*ns de prifon , étoient que les hommes n'avoient plus de barbe, & les chevaux plus de queue. La Royale devint & fut aflez long-temps la mouftache à la mode , fous le règne de Louis XIV. Dans le temps des barbes à l'éventail^ on les faifoit tenir en cet état avec des cires préparées , qui donnoient au poil une bonne odeur , & la couleur qu'on vouloit. On accommodoit fa barbe le foir...
Page 142 - Mufnier , cachée derrière un arbre, avoit entendu une partie de leur converfation ; voyant qu'ils fortoient , emportée par l'horreur d'un attentat contre fon Prince, ou craignant de n'avoir pas le temps d'avertir, elle cria de l'autre bout de l'allée , en leur faifant figne qu'elle vouloit leur parler.
Page 127 - Mefle, déclara leurs enfans bâtards , & crut devoir porter la rigueur contre ces êtres innocens , jufqu'à les livrer en proie à l'avarice des Seigneurs : il permit de les réduire en fervitude & de les vendre. Il me femble qu'on feroit une Hiftoire fort curieufe des différentes révolutions dans la façon de penfer des hommes fur les chofes les plus fimples & les plus naturelles. Les Loix de...
Page 73 - Druïdejfes avoient pénétré dans les fecrets de la nature ; que , par le bien qu'elles avoient fait dans le monde, elles avoient mérité de ne point mourir ; qu'elles habitoient au fond des puits , au bord des torrens, ou dans des cavernes ; qu'elles avoient le pouvoir d'accorder aux hommes le don de fe métamorphofer...
Page 36 - S'il arrivoit quelque tumulte parmi le peuple , & s'il avoit quelque plainte fubite à porter , il s'aflembloit devant la maifon ou du Gouverneur , ou du grand Aumônier, ou du Connétable , ou du...

Bibliographic information