Métiers de Blois: documents recuillis et pub. par Alfred Bourgeois, Volume 12, Part 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 242 - Le Roi chez la Reine, ou histoire secrète du mariage de Louis XIII et d'Anne d'Autriche, d'après le Journal de la vie privée du Roi, les dépêches du nonce et des ambassadeurs et autres pièces d'État.
Page 111 - Elle étoit de fort belle et riche taille, de grande majesté, toutefois fort douce quand il falloit, de belle apparence et bonne grâce, le visage beau et agréable, la gorge très...
Page 135 - Sa gorge est belle et bien faite; et ceux qui aiment à voir ce qui est beau ont sujet de se plaindre du soin que la Reine prend de la cacher, si le motif qui le lui fait faire ne les forçoit d'estimer ce qui s'oppose à leur plaisir.
Page 123 - Dans ses entretiens et ses audiences, il ne regarde pas en face celui qui lui adresse la parole; il baisse la tête, ferme les yeux, puis il les ouvre tout à coup, et, comme s'il souffrait de ce mouvement, il les referme avec non moins de soudaineté. On craint que l'esprit de vengeance ne se soit emparé de lui; il n'était que sévère, on redoute qu'il ne devienne cruel.
Page 90 - ... (et il est lent dans son mode de parler). A mon jugement, qui d'ailleurs pourrait bien être faux, je retiens que, de corps et d'esprit, il ne vaut pas grand'chose; cependant ils en font tous l'éloge à Paris comme étant fort gaillard à jouer à la paume, à chasser et à jouter, exercices auxquels, à tort ou à raison, il consacre beaucoup de temps. On le loue aussi de ce que, contrairement aux années précédentes, où il abandonnait le...
Page 141 - Roy se mit dans le lit par le costé de la porte de la chambre, la petite Reyne estant du costé de la ruelle où avoit passé la Reyne mère, laquelle les voyant couchés leur dit à tous deux ensemble quelque chose si bas que personne du monde ne le peut entendre qu'eux, et puis sortant de la ruelle dit : « Allons, sortons tous d'icy ,- , et commande aux deux nourrices du Roy et de la Reyne de demeurer seullement en ladicte chambre et de les laisser ensemble une heure et demie ou deux heures au...
Page 199 - ... pour une faiblesse, que c'était la marque des grands esprits et des grands cœurs. Mais le mysticisme érudit de M. Faugère s'alarmait étrangement à l'expression de pareils doutes, et il s'indignait contre ce prodigieux intérêt de la matière.
Page 135 - Ses mains, qui ont reçu des louanges de toute l'Europe , qui sont faites pour le plaisir des yeux , pour porter un sceptre et pour être admirées, joignent l'adresse avec une extrême blancheur : si bien que l'on peut dire que les spectateurs sont toujours ravis quand cette grande Reine se fait voir , ou à sa toilette en s'habillant, ou à table quand elle prend ses repas.
Page 165 - Liber diurnus, ou recueil des formules usitées par la chancellerie pontificale du Ve au XIe siècle, publié d'après le manuscrit des archives du Vatican, avec les notes et dissertations du P.
Page 99 - Franchement, je pense que les adversités de ce Roi viennent du manque d'hommes capables d'exécuter ses desseins. Quant à lui, il ne veut jamais prendre part à l'exécution ni même la surveiller aucunement; il lui semble que c'est bien assez de savoir son rôle , qui est celui de commander et de donner les plans; le soin pour le reste, il le laisse à ses subalternes. Ainsi, ce qu'on pourrait...

Bibliographic information