Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

mentation dans les humeurs, les raréfient, & enflamment la bile dans les tempéramens où elle domine.

L'usage de la glace a sans doute été encore introduit par la sensualité. On ne se contente pas

d'en frapper les liqueurs, on veut prendre des glaces apprêtées pour la volupté. Mais leurs parties roides & grossieres choquent rudement les fibres des solides, troublent la digestion, excitent des vents par les crudités qu'elles causent, offensent la poitrine , suppriment la transpiration, provoquent la toux,congelent les liqueurs, émoussent ou accablent les esprits, causent souvent des pleurélies & des Auxions de poitrine.. Hippocrate (a) dit qu'il «est dangereux d'échauffer ou de « refroidir tout d'un couple corps, « de quelque maniere que ce soit , «& que tout ce qui se passe d'une

() Lib, 2. Aphor. 5.1.

& extrémité à l'autre est ennemi de « la nature. so

J'ai cru que ces détails seroient d'autant moins inutiles qu'ils exposent certains faux préjugés des gens du monde, & qu'ils regardent des choses fort intéressantes, la vigueur, la santé, la vie même. Qu'on pardonne cette digression au desir que j'ai d'être utile. Je reviens aux exercices du corps.

Toutes les nations illustres ont pris autant de soin de former le corps que l'esprit. Les exercices propres à donner de l'adresse & de la vigueur aux gens de guerre furent d'abord établis en Egypte ; il y avoit des courses à pié, à cheval,. & de chariots. Il y avoit aussi en Grece de tems en tems des jeux publics. On distribuoit aux vainqueurs des prix qui n'avoient d'autre valeur

que

l'honneur de la vic.toire. Une couronne de Laurier

d'Ache ou d'Olivier semble en effet être peu de chose : mais les plus grands Homines faisoient tous leurs efforts pour la mériter ; c'étoit pour eux une gloire approchant de celle des conquérans: à Olympie on erigeoit des Statues aux Athletes couronnés : les Romains avoient aussi plusieurs especes d'exercices, comme la lutte & les jeux du Cirque.

Les Tournois, les Joûtes, & les Carrousels faisoient autrefois en France l'amusement des plus grands Seigneurs , puisque l'histoire nous apprend qu'un de nos Rois Henri II. y périt par un funeste accident. Ces nobles exercices convenables å des Nations belliqueuses n'étoient pas

seulement utiles au corps : mais ils accoutumoient l'esprit au desir de vaincre, & entretenoient l'inclination guerriere. En occupant la Nobleffe, ils éloignoient la corrup

[ocr errors]

tion du coeur toûjours inévitable dans l'oisiveté.

Notre siecle est à plaindre de ce que la mollesse & la volupté ont aboli

peu à peu les nobles & utiles occupations, qui faisoient une efpece d'apprentissage militaire. Tous les exercices du corps sont bornés à une année d'Académie : le reste de la vie se passe, pendant la paix, dans une oisiveté qui amollit le coeur, & énerve le corps.

Je serois fort d'avis d'apprendre de bonne heure aux enfans, l'exercice de l'Infanterie, pour les rendre agiles, leur bien disposer le corps, les fortifier , & les assurer sur leurs jambes.

Il y a un air noble , aisé, agréa-, ble, en un mot, une certaine politesse extérieure qui semble être le premier caractere, où l'on connoît fes gens de condition. Les enfans ont besoin pour l'acquérir , ou que

[ocr errors]

l'on corrige le naturel, ou qu'on le perfectionne : c'est

par

l'exercice de la danse qu'on le peut faire. Le choix des maîtres est difficile , il s'en trouve assez qui enseignent à figurer toutes sortes de danse : mais je crois que le plus utile est de donner de la grace dans le geste, dans la démarche & dans la contenance. Rien n'est plus opposé à cela que l'affe&ation de la plûpart des maîtres donnent à leurs écoliers : elle est toûjours choquante, a Pour moi, a dit Locke, je crois qu'il vaut beaua coup mieux lever le chapeau , & « faire la révérence comme un hon« nête Gentilhomme de campagne, « que comme un Maître à danser

qui est trop concerté dans ses ma« nieres. »

Je voudrois qu'un Maître expliquât à son écolier la cause de tout; qu'il lui fît sentir que ce qu'on lui demande eft naturel , conforme à

la

«

« PreviousContinue »