Page images
PDF
EPUB

Quel désordre! Quel embarras!

PREMIÈRE FEMME du bel air.
On
у
sèche.
SECONDE FEMME du bel air.

L'op n'y tient pas.

PREMIER GASCON.
Beutré, je suis à vout.

SECOND GASCON.

J'enragé, Dieu me damne!

LE SUISSE.

Ah! que li faire saif dans sti sal de cians!

PREMIER GASCON.

Jé murs.

SECOND GASCON.
Je perds la tramontane.

LE SUISSE.

Mon foi, moi, le faudrois être hors de dedaus.

LE VIEUX BOURGEOIS babillard.
Allons, ma mie,
Suivez mes pas,

Je vous en prie,
Et ne me quittez pas.
On fait de nous trop peu

de

cas;
Et je suis las
De ce tracas.
Tout ce fracas,

Cet embarras,
Me pèse par trop sur les bras.
S'il me prend jamais envie
De retourner de ma vie
A ballet ni comédie,
Je veux bien qu'on m'estropie.

Allons, ma mie,
Suivez mes pas,

Je vous en prie,
Et ne me quittez pas :
On fait de nous trop peu de cas.

LA VIEILLE BOURGEOISE babillarde,
Allons, mon mignon, mon fils,
Regagnons notre logis,
Et sortons de ce taudis
Où l'on ne peut être assis.
Ils seront bien ébaubis

Quand ils nous verront partis.
Trop de confusion règne dans cette salle,
Et j'aimerois mieux être au milieu de la halle.
Si jamais je reviens à semblable régale,
Je veux bien recevoir des soufflets plus de six.

Allons, mon mignon, mon fils,
Regagnons notre logis,
Et sortons de ce taudis

Où l'ou ne peut être assis. ( Le donneur de livres revient avec les importuns qui l'ont suivi.)

CHOEUR DE SPECTATEURS. A moi, monsieur, à moi; de grace, à moi, monsieur; Un livre, s'il vous plaît, à votre serviteur. (Les importans , ayant pris des livres des mains de celui qui les

donne, les distribuent aux spectateurs, pendant que le donneur de livres danse; après quoi ils se joignent à lui, et forment la première entrée.)

DEUXIÈME ENTRÉ E.

ESPAGNOLS. ROIS ESPAGNOLS chantants, ESPAGNOLS dansants.

PREMIER ESPAGNOL.

[blocks in formation]

Aun muriendo de querer,
De tan buen

ayre

adolezco,
Que es mas de lo que padezco,
Lo que quiero padecer;
Y no pudiendo exceder
A mi deseo el rigor.
Se que me muero de amor,
Y solicito el dolor.
Lisonjea me la suerte
Con piedad tan advertida,
Que me asegura la vida
En el riesgo de la muerte
Vivir del golpe fuerte
Es de mi salud primor.
Se que me muero de amor,

Y solicito el dolor. ( Danse de six Espagnols, après laquelle deux autres Espagnols

dansent ensemble.)

PREMIER ESPAGNOL.

Ay! que locura, con tanto rigor

Quexarse de Amor,
Del nino bonito

Que todo es dulzura !
Ay! que locura!
Ay! que locura!

SECOND ESPAGNOL.
El dolor solicita,
El que

al dolor se da :
Y nadie de amor muere,
Sino quien no sabe amar.

PREMIER ET SECOND ESPAGNOLS.
Dulce muerte es el amor
Con correspondencia ygual;
Y si esta gozamos oy,
Porque la quieres turbar?

TROISIÈME ESPAGNOL.
Alegrese enamorado
Y tome mi parecer
Que en esto de

querer
Todo es hallar el vado.

TOUS TROIS ENSEMBLE.

Vaya, vaya de fiesta ,

Vaya de bayle
Alegria, alegria, alegria.
Que esto de dolor es fantasia.

TROISIÈME ENTRÉE.

ITALIENS. UNE ITALIENNE chantante, UN ITALIEN chantant;

ARLEQUIN, TRIVELINS et SCARAMOUCHES dansants.

L'ITALIENNE.

Di rigori armata il seno

Contro amor mi ribellai.
Ma fui vinta in un paleno
Al mirar duo vaghi rai.
Ahi! che resiste poco
Cor di gelo a stral di fuoco.
Ma sì caro è 'l mio tormento,
Dolce è sì la piaga mia ,
Ch’il penare è mio contento,
E 'l sanarmi è tirannia;
Ahi! che più giova e piace!

Quanto amor è più vivace! ( Deux scaramouches et deux trivelins représentent avec Arlequin une nuit à la manière des comédiens italiens.)

L'ITALIEN.
Bel tempo che vola
Rapisce il contento :
D'amor nella scola
Si coglie il momento.

L'ITALIENNE.
Insin che florida

Ride l'età;
Che pur tropp’ horrida,

Da novi sen va.

TOUS DEUX ENSEMBLE.

Sù cantiamo,

Sù godiamo,
Ne' bei di di gioventù :
Perduto ben non si racquista più.

L'ITALIEN.
Pupilla ch' è vaga
Mill’alme incatena,

« PreviousContinue »