Fables de La Fontaine: With Grammatical, Explanatory, and Etymological Notes

Front Cover
Hachette & cie, 1895 - 425 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 243 - Car, au nom des dieux, je vous prie, Quel fruit de ce labeur pouvez-vous recueillir? Autant qu'un patriarche il vous faudrait vieillir. A quoi bon charger votre vie Des soins d'un avenir qui n'est pas fait pour vous? Ne songez désormais qu'à vos erreurs passées: Quittez le long espoir et les vastes pensées; Tout cela ne convient qu'à nous.
Page 42 - Grèce : Mais ce champ ne se peut tellement moissonner Que les derniers venus n'y trouvent à glaner. La feinte est un pays plein de terres désertes; Tous les jours nos auteurs y font des découvertes.
Page 207 - Quand la perdrix Voit ses petits En danger, et n'ayant qu'une plume nouvelle Qui ne peut fuir encor par les airs le trépas, Elle fait la blessée, et va traînant de l'aile, Attirant le chasseur et le chien sur ses pas , Détourne le danger, sauve ainsi sa famille; Et puis, quand le chasseur croit que son chien la pille, Elle lui dit adieu, prend sa volée et rit De l'homme qui, confus, des yeux en vain la suit.
Page 21 - L'arbre tient bon. le roseau plie; Le vent redouble ses efforts. Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tête au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts.
Page 131 - Dame mouche s'en va chanter à leurs oreilles , Et fait cent sottises pareilles. Après bien du travail , le coche arrive au haut : Respirons maintenant ! dit la mouche aussitôt : J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine. Çà , messieurs les chevaux , payez-moi de ma peine.
Page 91 - Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage Que nous ont laissé nos parents : Un trésor est caché dedans. Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
Page 42 - L'un vieillard, l'autre enfant, non pas des plus petits, Mais garçon de quinze ans, si j'ai bonne mémoire, Allaient vendre leur âne, un certain jour de foire. Afin qu'il fût plus frais et de meilleur débit, On lui lia les pieds, on vous le suspendit ; Puis cet homme et son fils le portent comme un lustre.
Page 202 - D'une manière délicate, Écarte un peu la cendre, et retire les doigts ; Puis les reporte à plusieurs fois, Tire un marron, puis deux, et puis trois en escroque ; Et cependant Bertrand les croque.
Page 43 - N'ont-ils point de pitié de leur vieux domestique ? Sans doute qu'à la foire ils vont vendre sa peau. Parbleu ! dit le meunier, est bien fou du cerveau Qui prétend contenter tout le monde et son père.
Page 287 - Véritables vautours, que le fils de Japet Représente, enchaîné sur son triste sommet. L'humble toit est exempt d'un tribut si funeste. Le sage y vit en paix, et méprise le reste : Content de ses douceurs...

Bibliographic information