Revue rétrospective, ou Bibliothèque historique [ed. by J.A. Taschereau].

Front Cover
Jules Antoine Taschereau
1836
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 141 - Il m'avait fait boire à votre santé, deux jours auparavant. Il m'avait lu des dialogues qu'il avait faits sur le quiétisme, non pas à l'imitation des Lettres provinciales (car il était toujours original), mais des dialogues de sa façon; il disait que vous seriez bien étonné quand vous le verriez à Rome. Enfin il parlait toujours de cœur. C'est une perte pour nous tous; nous le regrettons sensiblement.
Page 134 - Ces chartes, qui paraissent être en effet inédites, offrent, pour la plupart, un véritable intérêt, surtout celles du dixième siècle , au nombre de douze , quoiqu'elles relatent plus particulièrement des donations religieuses faites en Touraine vers la fin de la seconde race et le commencement de la troisième ; elles mériteraient d'être publiées , mais dans une collection de pièces de cette nature, collection que n'a point encore entreprise la Société; aussi M. Guérard , tout en exprimant...
Page 295 - Il est inutile de se fier à personne , et les gens mêmes qui servent le plus à l'arrangement du détachement et des vaisseaux , n'ont aucunement besoin de savoir les intentions précises du gouvernement; ce mystère devrait tout au plus être confié au commandant maritime et au chef de ses troupes de débarquement ; encore faudrait-il le leur dire le plus tard qu'on pourrait. On dira sûrement, Monsieur le comte, que les Français seront mal reçus dans ce pays et vus de mauvais œil dans son...
Page 480 - Nous ignorons le sort de ces deux pièces et si elles virent jamais le jour. (Note de l'Éditeur.) être à charge un seul instant. Si je perds l'espoir d'être embelli par vous, rien ne m'ôtera celui de venir bientôt me ranger au nombre de vos plus zélés partisans. C'est avec ces sentimens que j'ai l'honneur d'être avec respect, Messieurs, votre très humble et obéissant serviteur, DOMANIANT.
Page 162 - Lesage et Fuselier, évitant du haut style La beauté, Pour le Polichinelle ont abandonné Gille La rareté ! Il ne leur reste plus qu'à montrer par la ville La curiosité. Les comédiens ont voulu se plaindre de cette critique et faire taire Polichinelle. Baron fit un beau discours à M. de la Vrillière sur cela. Le compère ou voisin de Polichinelle...
Page 422 - Pourquoi pleurez-vous ? ne faut-il pas mourir ?» A une dame de sa Cour, qui lui voulait baiser la main, elle a dit : « Vous pouvez m'embrasser, je vais dans un pays où tout est égal.
Page 162 - Dialogue des romans, a bien frondé tous ces héros amoureux. La conduite n'est point bonne : il ya un siège, une bataille, une conjuration et une autre bataille dans les vingt-quatre heures. Baron y déclame dans la sublime perfection, et j'ai admiré cet acteur de soixante-huit ans, qui rend tous les autres acteurs très imparfaits. La pièce paraît finie au quatrième acte, mais la déclaration fait valoir le cinquième, et on en passerait encore un sixième pour l'entendre.
Page 62 - C'est donc à tort que le bossu Se fâche tant d'être cocu, Quand pour tel il serait connu. Henri quatre lui-même Cornes portait dessus son front, Et sous son diadème Supportait cet affront. Son fils Louis Cornard était, Madame Anne un peu le faisait, Ou toute seule elle engendrait. Si Louis quatorzième N'a pas passé pour un cornard C'est un bonheur extrême Et l'effetMn hasard.
Page 140 - ... promenades, sans aucun pressentiment; il soupa avec appétit, et tout d'un coup il perdit la parole, et sa bouche se tourna. M. Félix, M. Fagon, et toute la médecine de la cour vint à son secours. Il montrait sa tête, comme le siège de son mal. Il eut quelque connaissance. Saignée, émétique, lavement de tabac, rien n'y fit.
Page 36 - Dubois, et lui a dit qu'il n'ya point d'homme dans son royaume qui ait rendu de plus grands services que lui à l'Église et à l'État. Cela se peut justifier par la part qu'il a eue aux traités d'alliance avec les couronnes étrangères et à l'accommodement de la...

Bibliographic information