L'assentiment et son objet chez Grégoire de Rimini

Front Cover
Vrin, 2007 - History - 428 pages
Auteur de lecons sur les Sentences publiees a Paris en 1346, Gregoire de Rimini est associe aux origines de la Reforme car Luther declara un jour avoir apprecie sa pensee. Considere a partir du XVIIe siecle comme le defenseur de la these du Dieu trompeur (Mersenne, Bayle) ou comme une source du jansenisme (Arnauld), il a ete presente au XXe siecle comme un realiste, precurseur de la theorie des objets de Meinong. Le present ouvrage confronte a ces interpretations, voire a ces legendes, les donnees de l'histoire et des textes. Plusieurs points sont elucides. L'entrelacement caracteristique de raisonnements philosophiques et theologiques est replace dans le contexte medieval de la pluridisciplinarite des parcours d'etudes. Les succes et la condamnation de l'ockhamisme naissant sont analyses a travers leur echo immediat chez ce maitre que Leibniz comptait encore a raison parmi les Nominaux. L'arret sur la question de l'assentiment montre avec precision le style nominaliste a l'oeuvre. Recueillant de multiples definitions grecques, latines et arabes, de la croyance ou de la foi, Gregoire refuse de leur attribuer un objet qui soit une entite: celui-ci est seulement signifiable par un complexe, c'est-a-dire par une proposition.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

INTRODUCTION
105
SIGNIFIÉ PROPOSITIONNEL ET ONTOLOGIE NOMINALISTE
115
ASSENTIMENT ET INFÉRENCE
281
ASSENTIMENT ET VOLONTÉ
307
LASSENTIMENT COMME ÉNONCIATION MENTALE PROLOGUE Q 1 A 3
329
LOPINION PROLOGUE Q 2 A 4
353
CONCLUSION
367

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information