Page images
PDF
EPUB

ENCYCLOPÉDIE MODERNE.

TOME ONZIÈME.

Coptes.

Définition.

PARIS.

TYPOGRAPHIE DE FIRMIN DIDOT FRÈRES,

KUE JACOB, No 56.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

MODERNE,

OU

DICTIONNAIRE ABRÉGÉ

DES SCIENCES, DES LETTRES ET DES ARTS.

C

C

COPTES. ( Histoire. ) En esquissant ici luge. Les plus grands monuments de l'Égypte, l'histoire des Coptes, nous la considérerons tels que les pyramides de Gizeh, les hypoprincipalement au point de vue des écrivains gées les plus spacieux, sont des cuvres de musulmans arabes. Il ne sera peut-être pas prévision, imaginées par un Pbaraon antédisans intérêt, à une époque où les savants de luvien pour servir de refuge contre la subl'Europe interrogent si avidement les souvenirs mersion générale; car ce Pharaon avait eu ou de la terre des Pharaons, d'avoir un aperçu de reçu la prescience de ce terrible cataclysme. ce que pensèrent et dirent les savants arabes Mais dès le commencement du monde, l’Ésur ces âges passés, et de voir comment ils gypte eut son sort décidé, sa prédestination. comprirent et se représentèrent l'Égypte an- Lorsque Adam fut créé, disent les livres aracienne. Peut-être cet exposé rapide fera-t-il bes, Dieu lui fit admirer la figure de la terre, naitre le désir de chercher quelles furent l'o. lui montra comment il avait arrangé notre rigine et la signification des noms appliqués planète, en orient et occident, en monts et par les Arabes aux rois de cette Égypte; de plaines, mers et fleuves, végétations et dévoir si cette origine est copte, persane, chal- serts ; comment il avait distribué à l'avance déenne ou arabe; s'il ne conviendrait pas, les nations, déterminé les rois et les souverains enfin , d'examiner sous quelque nouvel aspect des peuples. Et Adam, remarquant le sol de cette antique histoire si mystérieuse encore. l'Égypte, une belle surface abreuvée par un

L'exagération et la bizarrerie des récits beau fleuve dont la source prenait au paradis des Arabes sont la forme d'admiration par et ruisselait de bénédictions, un beau mont laquelle les écrivains musulmans rendent habillé de lumière, Mocattam, sur lequel hommage à la grandeur de l'antique Égypte, Dieu fixait sans cesse l'ail de sa bonté, mont à la hauteur et à la puissance de son génie. environné d'arbres à fruits, dont les immenDans leur étonnement, ils ont accordé à cette ses rameaux allaient jusqu'aux cieux, Adam terre du Nil une prédestination divine pour pria Dieu de bénir à tout jamais le Nil et la tous les genres de gloire et de magnificence; terre d'Égypte, de les couvrir de ses bienfaits et pour combler la mesure, selon eux, il n'y et de ses grâces. eut jadis tant de merveilles dans cette longue L'Éternel , accédant au vou du premier vallée, que parce qu'elle devait recevoir plus homme, bénit sept fois le Nilet le mont de l'Étard un nouvel et plus bel éclat, par l'im- gypte. Et Adam s'écria : « O mont! en bas de plantation glorieuse de la plus parfaite religion « tes rocs sera un paradis ; la terre du sol qui du monde, l'islamisme.

« entoure tes pieds sera de musc précieux, et $ Ier. Prédestination de l'Égypte. Coptes

« recouvrira un jour les restes mortels de saints avant le déluge.

illustres par leur sainteté. Terre conserva

« trice, terre d'obéissance et de bénédictions, Pour les Arabes , les Kibt, ou Guibt , c'est. « heureuse Égypte! sois toujours protégée, à-dire les Coptes, sont les anciens Égyptiens, « sois toujours gouvernée par des Rois, par des pris du plus haut qu'on puisse atteindre dans « hommes de gloire et d'illustration; terre les siècles génésiaques, avant et après le dé- « qui enserreras dans ton sein tant de richesENCYCL. MOD. T. XI.

1

(C

« PreviousContinue »