Un discours de sagesse: étude exégétique de Sg 7-8

Front Cover
Gregorian Biblical BookShop, 2007 - Bibles - 386 pages
Ce livre montre, par l'analyse detaillee d'un texte biblique (SG 7-8), la fecondite du dialogue etabli entre la sainte posterite de moise et la descendance heroique d' homere. la foi juve, confrontee au monde hellenistique, ne s'est pas simplement ouverte et perdue dans un au-dela d'elle-meme. Elle s'est trouvee comme faconnee de nouveau pour enoncer les termes du passage qui conduit de la mort a la vie. La reconnaissance de la sagesse, inscrite au plus intime de l'histoire d'un homme, et d'un homme mortel, rappelle qu' il n'est de chemin vers la vie qui ne soit la rencontre du ma1tre eloquent qu'il nous faut un jour ecouter. L'etude de la structure (chapitre 1) et la mise en lumiere de l'architecture rhetorique (chapitre 2) introduisent a la coherence poetique et rationnelle du discours. l'analyse de certaines expressions. situees dans la dynamique de ceteloge mele du sage et de la sagesse. convainc de sa portee persuasive. de l'air aspire au souffle oratoire, l'esprit de l'education est honore et desire (chapitre 3). De la presence cosmique de la sagesse a son action novatrice, la lumiere de la foi est devoilee et transmise (chapitre 4). De la decision d'aimer a l'exercice de la royaute. l'esperance de l'homme est enoncee (chapitre 5). Il conviendra de reconnaitre, dans ce qui constitue l'etoffe de la descendance davidique, la grande alternative au triste destin oedipien. Alexis Leproux (1971) est pretre du diocese de Paris depuis 1997. Il a obtenu sa licence en theolog1e fondamentale a l' lnstitut d'etudes theologiques (Bruxelles) en 1998 et sa licence en sciences bibliques a l' lnstitut Biblique Pontifical (Rome) en 2001. Il est actuellement professeur a la Faculty Notre Dame de l' ecole cathedrale (Paris).

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Section 15
159
Section 16
162
Section 17
203
Section 18
213
Section 19
246
Section 20
253
Section 21
309
Section 22
325

Section 9
35
Section 10
49
Section 11
73
Section 12
117
Section 13
121
Section 14
123
Section 23
327
Section 24
333
Section 25
343
Section 26
347
Copyright

Common terms and phrases

Popular passages

Page 243 - Aux dernières limites du monde intellectuel, est l'idée du bien qu'on aperçoit avec peine , mais qu'on ne peut apercevoir sans conclure qu'elle est la cause de tout ce qu'il ya de beau et de bon ; que dans le monde visible, elle produit la lumière et l'astre de qui elle vient directement ; que dans le monde invisible , c'est elle qui produit directement la vérité et l'intelligence...
Page 243 - Dieu sait si elle est vraie ; en tout cas, c'est mon opinion, qu'aux dernières limites du monde intelligible est l'idée du bien, qu'on aperçoit avec peine, mais qu'on ne peut apercevoir sans conclure qu'elle est la cause universelle de tout ce qu'il ya de bien et de beau ; que dans le monde visible, c'est elle qui a créé la lumière et le dispensateur de la lumière ; et que dans le monde intelligible, c'est elle qui dispense et procure la vérité et l'intelligence, et qu'il faut la voir pour...
Page 135 - Visite (8) : ce sont les (deux) Esprits de vérité et de perversion. Dans une fontaine de lumière est l'origine de la Vérité, et d'une source de ténèbres est l'origine de la Perversion (9).
Page 58 - Fontanier, qui met également en avant le mimétisme de l'interlocution et la fonction d'assujettissement de l'autre, présent ou fictif: « l'interrogation consiste à prendre le tour interrogatif non pas pour marquer un doute et provoquer une réponse mais pour indiquer, au contraire, la plus grande persuasion, et défier ceux à qui l'on parle de pouvoir nier ou même répondre.
Page 321 - Sophocle, surhumain et sous-humain se rejoignent et se confondent dans le même personnage. Et comme ce personnage est le modèle de l'homme, toute limite s'efface qui permettrait de cerner la vie humaine, de fixer sans équivoque son statut. Quand il veut, à la façon d'Œdipe, mener jusqu'au bout l'enquête sur ce qu'il est, l'homme se découvre énigmatique, sans consistance ni domaine qui lui soit propre, sans point d'attache fixe, sans essence définie, oscillant entre l'égal à dieu et l'égal...
Page 18 - Il m'a appris la structure de l'Univers et l'activité des éléments, le commencement, la fin et le milieu des temps, les alternances des solstices et les changements de saisons...
Page 18 - Elle est un reflet de la lumière éternelle, un miroir sans tache de l'activité de Dieu, une image de sa bonté.
Page 182 - C'est aussi de cette manière que le législateur des Juifs, qui n'était pas un homme vulgaire, après avoir conçu dans toute sa dignité la puissance de la divinité l'a proclamée immédiatement en l'inscrivant en tête même de son code : « Dieu dit » écrit-il, quoi donc ?
Page 200 - Quant à ces personnifications si étendues et si marquées, par lesquelles on crée, on décrit, ou l'on caractérise un être allégorique et moral, avec une sorte d'intention de faire croire que cet être existe réellement; telles, par exemple, que le Sommeil, la Famine et l'Envie, dans Ovide; que les Prières, dans l'Iliade; que la Chicane, le Rhin, la Piété, la Mollesse et son cortège, dans Boileau...
Page 198 - Mowinckel, and believes that it is a "quasi-personification of certain attributes proper to God, occupying an intermediate position between personalities and abstract beings [Oesterley-Box, Religion and Worship of the Synagogue, p.

Bibliographic information