Mémoires, correspondances et manuscrits du général Lafayette: Révolution française

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

paoli

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 414 - Ici les principes de liberté et d'égalité sont chéris, les lois respectées, la propriété sacrée; ici l'on ne connaît ni les calomnies ni les factions : et lorsque je songe que la France a plusieurs millions d'hommes qui peuvent devenir de pareils soldats , je me...
Page 11 - L'assemblée, interprète de la nation, déclare que M. Necker, ainsi que les autres ministres qui viennent d'être éloignés, emportent avec eux son estime et ses regrets. Déclare qu'effrayée des suites funestes que peut entraîner la réponse du roi, elle ne cessera d'insister sur l'éloignement des troupes extraordinairement rassemblées près de Paris et de Versailles, et sur l'établissement des gardes bourgeoises. Déclare, de nouveau, qu'il ne peut exister d'intermédiaire entre le roi...
Page 97 - Quelle administration! quelle époque où il faut tout craindre et tout braver ; où le tumulte renaît du tumulte ; où l'on produit une émeute par les moyens qu'on prend pour la prévenir; où il faut , sans cesse de la mesure, et où la mesure paraît équivoque, timide, pusillanime ; où il faut déployer beaucoup de force, et où la force paraît tyrannie ; où l'on est assiégé, de mille conseils, et où il faut...
Page 415 - Enfin que le règne des clubs, anéanti par vous, fasse place au règne de la loi , leurs usurpations à l'exercice ferme et indépendant des autorités constituées , leurs maximes désorganisatrices aux vrais principes...
Page 17 - ... tout le peuple, l'ordre de la démolition a été sur-le-champ proclamé par les trompettes de la ville dans la cour de l'Hôtel, au nom de M. le marquis de La Fayette...
Page 181 - Redites à vos concitoyens que j'aurais voulu leur parler à tous, comme je vous parle ici; redites-leur que leur roi est leur père, leur frère, leur ami; qu'il ne peut être heureux que de leur bonheur , grand que de leur gloire, puissant que de leur liberté, riche que de leur prospérité, souffrant que de leurs maux. « Faites surtout entendre les paroles ou plutôt les sentiments de mon cœur dans les humbles chaumières et dans les réduits des infortunés.
Page 97 - ... en fermentation continuelle à la suite d'une révolution qui a bouleversé tous les anciens rapports ; dans un temps de troubles et de terreurs, où des mains invisibles faisaient disparaître l'abondance, et combattaient secrètement tous les soins, tous les efforts des chefs, pour nourrir l'immensité de ce peuple, obligé de conquérir, à force de patience, le. morceau de pain qu'il avait déjà gagné par ses sueurs. Quelle administration! quelle époque où il faut tout craindre et tout...
Page 415 - ... au courage calme et constant d'une nation qui connaît ses droits et les défend ; enfin leurs combinaisons sectaires, aux véritables intérêts de la patrie qui, dans ce moment de danger, doit réunir tous ceux pour qui son asservissement et sa ruine ne sont pas les objets d'une atroce jouissance ou d'une infâme spéculation.
Page 182 - Roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le Roi, de protéger conformément aux lois la sûreté des personnes et des propriétés, la...
Page 266 - ... prospérité qu'elle garantit. Ainsi, lorsque tout concourt à la pacification des troubles intérieurs , les menaces des ennemis de la patrie devront , à la vue du bonheur public, leur paraître à eux-mêmes d'autant plus insensées, que, quelque combinaison qu'on parvînt jamais à former contre les droits du peuple, il n'est aucune âme libre qui pût concevoir la lâche pensée de transiger sur aucun de ses droits, et que la liberté et l'égalité une fois établies dans les deux hémisphères...

Bibliographic information