Histoire ancienne des Egyptiens, des Carthaginois, des Assyriens, des Babyloniens, des Mèdes et des Perses, des Macédoniens, des Grecs, Volume 10

Front Cover
Chez les Frères Estienne, 1775
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 61 - Scorpions, qui, n'ayant pas tl/f" 'beaucoup de portée, bleflbient ceux qui approchoient , & n'en étoienc point aperçus. Quand les Romains eurent donc gagné le pie des murailles, penfant y être bien à couvert , ils fe trouvèrent encore en bute à une infinité de traits...
Page 442 - ... les ordures qui pourroient altérer, par leur mélange, la couleur pourpre ; il n'y auroit , dis-je , qu'à mettre ces œufs dans des linges. On...
Page 428 - Monnoie la pièce de' métal , qui d'un côté porte la tête du Prince régnant , ou de quelque divinité...
Page 321 - Ils nous ont mis dans les mains & fous les yeux , ce qu'il ya de plus propre à orner l'efprit , "à régler les mœurs , à former de bons citoyens , de bons magiftrats , de bons princes.
Page 114 - Se de l'équipage de guerre , il y avoir pour le feul fervice des machines , vingt mille mulets qui travailloient fans relâche. Le bois étant venu à lui manquer à caufe de la grande confommation qu'il en faifoit pour fes machines , qui étoient fouvent brifées...
Page 233 - Ptolémée en ayant eu avis , trouva le moyen de faire périr par le fer ou par le poifon la plupart des Ambaflàdeurs ; & il intimida fi fort ceux qu'il ne put corrompre ni faire tuer, qu'ils n'oferent ni s'acquitter de leur commiflT:on , ni demander juftice de tant de meurtres.
Page 302 - ... l'encourageoient par leurs cris. Quand elle l'eut tiré à elle , & qu'elle l'eut couché , elle déchira fes habits...
Page 274 - Elle fit femblant d'être étonnée & d'admirer ce bonheur d'Antoine ; mais , en fecret elle dit à fes amis ce qui s'étoit pafle , & les invita à venir le lendemain être fpeilateurs d'une pareille plaifanterie.
Page 215 - C'eft le fecond exemple que fournit la Cappadoce d'un pareil combat de générofiré. Nous avons parlé en fon lieu du fait des deux Ariarathes. Comme il y avoir encore dans le Pont & dans la Cappadoce plufieurs places fortes entre les mains de Mithridate , Pompée jugea à propos d'y retourner pour les réduire. Il les fournit en effet prefque toutes à fon arrivée : & il alla enfuite parler l'hy ver à Afpis , ville du Pont. Stratonice , une des femmes...
Page 177 - Il commanda sa cavalerie de Thrace et de Galatie pour aller prendre cette cavalerie des ennemis en flanc , et lui ordonna de ne faire qu'écarter leurs lances avec l'épée ; car la principale , ou plutôt toute la force de ces cavaliers bardés de fer consiste dans la lance ; et quand ils n'ont pas la liberté de s'en servir, ils ne peuvent plus rien ni contre l'ennemi, ni pour eux-mêmes , à...

Bibliographic information