Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Ce n'est pas qu'elle eût moins de majesté, mais elle en savait user d'une manière plus facile et plus touchante, de sorte qu'avec tant de qualités toutes divines, elle ne laissait pas d'être la plus humaine du monde. On eût dit qu'elle s'appropriait... "
Causeries du lundi - Page 260
by Charles Augustin Sainte-Beuve - 1853
Full view - About this book

Mémoires, Volume 1

Daniel de Cosnac - France - 1852
...divines, elle ne laissoit pas d'être la plus humaine du inonde. On eût dit qu'elle s'approprioit les cœurs , au lieu de les laisser en commun , et c'est...ce qui a aisément donné sujet de croire qu'elle étoit bien aise de plaire à tout le monde, et d'engager toutes sortes de personnes. Pour les traits...
Full view - About this book

Mémoires de Daniel de Cosnac ...: Pub. pour la Société de l ..., Volume 1

Daniel de Cosnac - France - 1852 - 536 pages
...divines, elle ne laissoit pas d'être la plus humaine du inonde. On eût dit qu'elle s'approprioit les cœurs , au lieu de les laisser en commun , et c'est...ce qui a aisément donné sujet de croire qu'elle étoit bien aise de plaire à tout le monde, et d'engager toutes sortes de personnes. Pour les traits...
Full view - About this book

Galerie de femmes célèbres: tirée des Causeries du lundi

Charles Augustin Sainte-Beuve - France - 1870 - 470 pages
...elle ne laissait pas d'être « la plus humaine du monde. On eût dit qu'elle s'appropriait les « cœurs au lieu de les laisser en commun, et c'est...personnes. « Pour les traits de son visage, on n'en voit point de si achevés; « elle avait les yeux vifs sans être rudes, la bouche admirable, le « nez...
Full view - About this book

Mémoires sur la vie publique et privée de Fouquet, d'après ses ..., Volume 2

Pierre Adolphe Chéruel - 1862
...divines, elle ne laissait pas d'être la plus humaine du monde. On eût dit qu'elle s'appropriait les cœurs, au lieu de les laisser en commun, et c'est...être rudes, la bouche admirable, le nez parfait. Son teint était blanc et uni au delà de toute expression; sa taille médiocre, mais fine. On eût...
Full view - About this book

Mémoires sur la vie publique et privée de Fouquet, surintendant de ..., Volume 2

Adolphe Chéruel - France - 1862 - 563 pages
...divines, elle ne laissait pas d'être la plus humaine du monde. On eût dit qu'elle s'appropriait les cœurs, au lieu de les laisser en commun, et c'est...être rudes, la bouche admirable, le nez parfait. Son teint était blanc et uni au delà de toute expression; sa taille médiocre, mais fine. On eût...
Full view - About this book

Mémoires sur la vie publique et privée de Fouquet, surintendant de ..., Volume 2

Adolphe Chéruel - France - 1862 - 563 pages
...divines, elle ne laissait pas d'être la plus humaine du monde. On eût dit qu'elle s'appropriait les cœurs, au lieu de les laisser en commun, et c'est...qu'elle était bien aise de plaire à tout le monde i'l d'engager toutes sortes de personnes. Pour les traits ile son visage, on n'en voit pas de si achevés;...
Full view - About this book

Mémoires sur la vie publique et privée de Fouquet: suintendant des ..., Volume 2

Adolphe Chéruel - France - 1862
...divines, elle ne laissait pas d'être la plus humaine du inonde. On eût dit qu'elle s'appropriait les cœurs, au lieu de les laisser en commun, et c'est ce qui a aisément donné sujel de croire qu'elle était bien aise de plaire à tout le monde et d engager toutes sortes de personnes....
Full view - About this book

Revue des questions historiques, Volume 3

Gaston Louis Emmanuel Du Fresne marquis de Beaucourt, Paul Allard, Jean Guiraud - History - 1867
...divines, elle ae iaiüsoit pas d'être la plus humaine du monde. On eût dit qu'elle s'approprioit les cœurs, au lieu de les laisser en commun, et c'est ce qui a aisément donné sujet de croire qu'elle étoit bien aise de plaire à tout le monde, et d'engager toutes sortes de personnes. Pour les traits...
Full view - About this book

Oraisons Funèbres: Publiées Avec Une Introduction, Des Notices, Des Notes Et ...

Jacques Bénigne Bossuet - Funeral sermons - 1897 - 574 pages
...la plus humaine du monde1. On eût dit qu'elle s'appropriait les cœurs, au lieu de les laisser eu commun, et c'est ce qui a aisément donné sujet de...le monde et d'engager toutes sortes de personnes*. » C'est en effet ce que disaient, en le déplorant au point de vue religieux, les sévères Messieurs...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF