Philosophie fondamentale, tr. et précédée d'une intr. par É. Manec, Volumes 1-2

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 417 - Mais aussitôt après je pris garde que, pendant que je voulais ainsi penser que tout était faux, il fallait nécessairement que moi qui le pensais fusse quelque chose : et remarquant que cette vérité : je pense, donc je suis, était si ferme et si assurée que toutes les plus extravagantes suppositions des Sceptiques n'étaient pas capables de l'ébranler, je jugeai que je pouvais la recevoir sans scrupule pour le premier principe de la Philosophie que je cherchais-.
Page 340 - C'est un fait de sens commun. Pour l'exposer dans tout son jour, nous allons mettre en scène un mathématicien complètement inexpert en métaphysique ; il devra démontrer que, dans un triangle rectangle, le carré de l'hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux côtés adjacents.
Page 420 - Et ayant remarqué qu'il n'ya rien du tout en ceci, je pense, donc je suis, qui m'assure que je dis la vérité, sinon que je vois très clairement que pour penser il faut être, je jugeai que je pouvais prendre pour règle générale que les choses que nous concevons fort clairement et fort distinctement sont toutes vraies, mais qu'il ya seulement quelque difficulté à bien remarquer quelles sont celles que nous concevons distinctement.
Page 59 - ... qu'en concevant deux corps bornés , dont l'un n'est point l'autre , et dont l'un ne peut occuper le même espace que l'autre. Il n'ya point deux corps de la sorte dans l'étendue infinie et indivisible : donc il n'ya point en elle d'impénétrabilité. Ces principes posés , il s'ensuit que tout le positif de l'étendue se trouve en Dieu , sans que Dieu soit ni figuré , ni capable de mouvement , ni divisible, ni impénétrable, ni par conséquent palpable, ni par conséquent mesurable. Il n'est...
Page 252 - II est impossible qu'une chose soit et ne soit pas en même temps; le blanc n'est pas le rouge; le quarré n'est pas un cercle; la couleur jaune n'est pas la douceur.
Page 426 - Les voilà donc ces idées ou notions générales que je ne puis ni contredire ni examiner , suivant lesquelles au contraire j'examine et je décide tout, en sorte que je ris au lieu de répondre toutes les fois qu'on me propose ce qui est clairement opposé à ce que ces idées immuables me représentent.
Page 419 - ... ainsi, afin que je ne demeurasse point irrésolu en mes actions pendant que la raison m'obligerait de l'être en mes jugements, et que je ne laissasse pas de vivre dès lors le plus heureusement que je pourrais, je me formai une morale par provision, qui ne consistait qu'en trois ou quatre maximes dont je veux bien vous faire part.
Page 426 - N'est-ce pas les premières notions que tous les hommes ont également des mêmes choses? Ce sens commun, qui est toujours et partout le même, qui prévient tout examen, qui rend l'examen même de certaines questions ridicule, qui fait que, malgré soi, on rit au lieu d'examiner, qui réduit l'homme à ne pouvoir douter, quelque effort qu'il...
Page 404 - Dieu lui-même, ou bien son attribut, son immensité. Mais comme il a des parties , ce n'est pas une chose qui puisse convenir à Dieu.
Page 124 - Tout ce qui est contenu dans l'idée claire et distincte d'une chose se peut affirmer avec vérité de cette chose. Ainsi , parce qu'être animal est enfermé dans l'idée de l'homme, je puis affirmer de l'homme qu'il est animal ; parce qu'avoir tous ses diamètres égaux est enfermé dans l'idée d'un cercle , je puis affirmer de tout cercle que tous ses diamètres sont égaux ; parce...

Bibliographic information