Paris, centre de culture intellectuelle

Front Cover
H. Holt, 1925 - Paris (France) - 190 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 84 - Et qu'il me fallût quitter L'amour de ma mie; Je dirais au roi Henri : Reprenez votre Paris, J'aime mieux ma mie, au gué, J'aime mieux ma mie.
Page 35 - ... et de ces abeilles obscures, grâce à qui jamais la fourmilière n'est sans travail, jamais la ruche n'est sans miel, c'est la longue et chère famille de nos ancêtres, qui ont peu à peu accumulé dans le bas de laine populaire tous ces humbles sous de cuivre capables de se muer en superbes louis d'or...
Page 33 - Oui, ce sont mes aïeux, à moi. Car j'ai beau vivre En France ; je ne suis ni Latin ni Gaulois. J'ai les os fins, la peau jaune, des yeux de cuivre, Un torse d'écuyer et le mépris des lois. Oui, je suis leur...
Page 34 - ... va se faire tuer pour le pays, de l'ouvrier qui dompte tous les monstres de la matière, du mendiant qui prie, du vagabond qui rêve, et aussi des buveurs humant (quand il y en avait encore) le bon piot de France, et des jeunes filles dansant aux assemblées ou processionnant aux pèlerinages, et des commères jacassant sur la pierre des lavoirs et la margelle des puits, et encore la voix des gosselines menant leurs interminables et délicieuses rondes...
Page 111 - Tout, quoique adverbe, varie lorsqu'il est placé devant un adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré : Cette personne est toute surprise, toute honteuse.
Page 140 - Cette loi montre, ce que la science moderne s'est efforcée d'ignorer, que la vie est un phénomène assujetti à des conditions assez étroitement déterminées, puisque, depuis les origines, malgré les occasions, malgré les causes de variations qui se sont offertes ou produites, la vie animale ne paraît pas avoir pu mieux faire que de maintenir invariables, pour son activité maxima, les conditions des origines.
Page 36 - ... et lourds de pensée, et qui, par eux, revivent incessamment en nous, puisque avec les syllabes chantantes de ces mots ressuscitent, que nous en ayons conscience ou non, les chansons, légendes, contes, croyances, dictons, proverbes, locutions, adages, symboles, traditions, d'où elles ont pris l'essor, et puisque là ont ainsi palpité toutes les âmes de qui est faite l'âme même de notre race.
Page 34 - ... soupiré, crié, vécu, avec ces mots pour truchements, pour confidents, pour amis ; songez qu'ils ont été, ces mots, la voix du paysan labourant sa terre natale, du marin sillonnant le mobile désert des eaux, du soldat qui va se faire tuer pour le pays, de l'ouvrier qui dompte tous les monstres de la matière, du mendiant qui prie, du vagabond qui rêve...
Page 145 - ... to be called, named. applaudir, to applaud. applaudissement, m., applause. appliquer, to apply. apporter, to bring. apprécier, to appreciait;.
Page 40 - Les voici cheminant à la queue-leu-leu, dans un burlesque équipage de guerre, une trentaine d'individus, hommes, femmes, enfants, plus sept chevaux, un ânon et une charrette. Une princesse en guenilles, parée d'un collier de baies rouges et de monnaies turques, les cheveux sur le dos et l'air mélancolique, chevauche comme leur reine.

Bibliographic information