Page images
PDF
EPUB

exprimer des idées vraies qu'il doit à ses propres réflexions ou à une vieille tradition. C'est cette dernière espèce à laquelle Molière a donné le nom de proverbes traînés dans les ruisseaux des halles.

Ces trois sortes de proverbes ne sont, le plus souvent, que la même pensée, différemment exprimée , suivant la qualité ou le genre d'esprit des personnes qui en font usage ; de manière qu'en sortant de la bouche d'une personne bien élevée, elle frappe agréablement une oreille délicate , et que, sortant de la bouche d'un homme ou d'une femme du peuple, elle offense tout à la fois les oreilles., le goût et même la pudeur.

On trouve des proverbes dans toutes les langues anciennes et modernes. Comme la plupart sont exprimés d'une manière figurée , les langues orientales en offrent un grand nombre. Les auteurs grecs et latins n'en manquent pas ; les langues modernes en fourmillent; mais on peut dire que la nôtre est des plus riches en ce genre.

Les proverbes , qui ne sont autre chose que des maximes de la morale naturelle , brièvement et clairement exprimées, n'ont point d'étymologie, et sont aisément compris sans qu'il soit besoin de les expliquer. Mais si ces mêmes proverbes ont passé par des bouches, accoutumées aux figures du langage, ou qui les ont remplacés par des maximes equivalentes, ils ont besoin d'une explication plus ou moins étendue.

Un grand nombre de proverbes doivent leur origine à des faits généraux ou particuliers. Si ces faits sont connus , l'étymologie des maximes ou dictons auxquels ils ont donné lieu, est aisée à indiquer ; mais si le souvenir s'en est perdu, on ne peut guère établir cette étymologie que sur des conjectures plus ou moins hasardées.

6000843589

« PreviousContinue »