Notice sur Barthélemy Menn, peintre et éducateur

Front Cover
Ed. "La Montagne", 1898 - 71 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 46 - La première chose qui s'offre à l'homme quand il se regarde, c'est son corps, c'est-à-dire une certaine portion de matière qui lui est propre. Mais , pour comprendre ce qu'elle est, il faut qu'il la compare avec tout ce qui est au-dessus de lui et tout ce qui est au-dessous, afin de reconnaître ses justes bornes. Qu'il ne s'arrête donc pas à regarder simplement les objets qui l'environnent ; qu'il contemple la nature entière dans sa haute et pleine majesté ; qu'il considère cette éclatante...
Page 37 - Aussi, avant l'instruction intellectuelle et scientifique, on doit placer l'éducation esthétique, parce que ce qui est le plus voisin du Bien, c'est le Beau et que l'action moralisatrice la moins indirecte appartient à l'esthétique, à l'art, à la littérature, à ce qu'on a si bien nommé les HUMANITÉS...
Page 64 - J'entends par PROGRÈS, la marche ascensionnelle de l'esprit 'vers la Science , par les trois époques consécutives de Religion , Philosophie , et Métaphysique ou méthode. D'après cela , le Progrès ne s'entend pas de l'accumulation des découvertes que le temps amène en chaque spécialité , mais de la constitution et de la détermination même des sciences.
Page 43 - est l'art à ses divers degrés : il faut rendre l'enfant artiste, c'est-à-dire introduire dans le jeu spontané de son imagination la règle du vrai et du beau qui fait pour ainsi dire la moralité même de l'imagination.
Page 36 - La conception de l'art, comme toutes les autres, doit faire une part de plus en plus importante à la solidarité humaine, à la communication mutuelle des consciences, à la sympathie tout ensemble physique et mentale qui fait que la vie individuelle et la vie collective tendent à se fondre. Comme la morale, l'art a pour dernier résultat d'enlever l'individu à lui-même et de l'identifier avec tous.
Page 42 - ... et si le débat renaît, c'est qu'il s'agit d'une science menteuse et confuse. La vraie science est celle que l'expérience fait pénétrer par les sens, imposant silence à la langue des disputeurs. Elle ne nourrit pas de songes ses investigateurs, mais toujours des premiers principes vrais et connus, elle s'avance progressivement et avec des conséquences vraies jusqu'à la fin. C'est ce que nous voyons dans les premières mathématiques, dont l'objet...
Page 36 - Jl/éducatiou a pour but de préparer cette / coopération par une continuelle « suggestion » d'idées et de désirs, de corriger ainsi les effets défectueux de l'hérédité acquise par une hérédité nouvelle (1).

Bibliographic information