Journal d'agriculture, de médecine et des sciences accessiores, Volume 4

Front Cover
Ancelle fils., 1827
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 240 - Enfin Malherbe vint, et, le premier en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence. D'un mot mis en sa place enseigna le pouvoir. Et réduisit la muse aux règles du devoir. Par ce sage écrivain la langue réparée N'offrit plus rien de rude à l'oreille épurée.
Page 160 - Président de l'Académie, avant le ier mars i83i , terme de rigueur; chaque Mémoire portera une épigraphe qui sera répétée dans un billet cacheté renfermant le nom de l'auteur. Les concurrens ne doivent se faire connaître m directement ni indirectemçjit.
Page 177 - ... pour le pansement sur un infirmier, auquel il avait dit d'arroser le cataplasme avec le laudanum , mais sans indiquer la quantité de ce liquide. Une once environ fut employée. Les antispasmodiques, l'émétique à dose vomitive, de larges sinapismes furent en vain mis en usage ; les mouvemens convulsifs augmentèrent, le pouls s'affaiblit, et le malade succomba. L'autopsie ne fit voir que quelques points rouges et injectés de l'arachnoïde; une forte odeur opiacée s'exhalait de toutes les...
Page 132 - Ce fait important est aujourd'hui bien constaté. Si l'on place en plein air de petites masses de coton , d'édredon , etc. , on trouve souvent que leur température est de 6, de 7, et même de 8 degrés centigrades au-dessous de la température de l'atmosphère ambiante. Les végétaux sont dans le même cas.
Page 107 - Ce moyen consiste , quand le blé contenu dans un grenier est attaqué par les calandres, à étendre sur le tas , des toisons de laine qui ne sont point débarrassées de leur suint ; on les y laisse trois ou quatre jours, au bout desquels on vient les relever ; elles sont alors entièrement couvertes de charançons morts , que l'on fait tomber en les secouant légèrement. On les replace de nouveau pour le même laps de temps. Après avoir répété quatre ou cinq fois cette petite opération,...
Page 131 - Le lecteur va en juger. Les jardiniers donnent le nom de Lune rousse à la Lune qui, commençant en avril, devient pleine, soit à la fin de ce mois, soit plus ordinairement dans le courant de mai. Suivant eux...
Page 255 - Les cieux instruisent la terre A révérer leur auteur : Tout ce que leur globe enserre Célèbre un Dieu créateur. Quel plus sublime cantique Que ce concert magnifique De tous les célestes corps ? Quelle grandeur infinie ! Quelle divine harmonie Résulte de leurs accords!
Page 176 - Empoisonnement par l'application extérieure du laudanum; par M. GUIAUD fils, DMP (i). Un militaire , âgé de trente-deux ans , d'une constitution sèche, atteint d'un érysipèle phlegmoneux qui occupait la partie antérieure et externe de la jambe droite, fut reçu à l'hôpital Saint-Louis en i8i5. M. Guiaud, chargé provisoirement du service de la salle, prescrivit l'application d'un large cataplasme de farine de graine de lin , arrosé de quinze gouttes de laudanum. Le lendemain matin , le...
Page 76 - Chirurgie vétérinaires, ouvrage utile aux vétérinaires , aux officiers de cavalerie , aux propriétaires , aux fermiers , aux cultivateurs , et à toutes les personnes chargées du soin et du gouvernement des animaux domestiques ; par M.
Page 250 - homme ordinaire , ayant fort bien » conçu la grandeur et la puissance » de Dieu , l'a exprimée dans toute » sa dignité, au commencement de

Bibliographic information