La Henriade: avec des notes et des observations critiques dédiées à la jeunesse

Front Cover
L. Aubanel, 1809 - French poetry - 268 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 33 - Je ne vous peindrai point le tumulte et les cris, Le sang de tous côtés ruisselant dans Paris, Le fils assassiné sur le corps de son père, Le frère avec la sœur, la fille avec la mère, Les époux...
Page 32 - Des assassins trop lents il veut hâter les coups; Aux pieds de ce héros il les voit trembler tous. A cet objet touchant lui seul est inflexible! Lui seul, à la pitié toujours inaccessible, Aurait cru faire un crime, et trahir Médicis, Si du moindre remords il se sentait surpris.
Page 203 - L'ardeur, la fermeté, la force, la souplesse, Parut des deux côtés en ce choc éclatant. Cent coups étaient portés et parés à l'instant. Tantôt avec fureur l'un d'eux se précipite ; L'autre, d'un pas léger, se détourne et l'évite : Tantôt plus rapprochés, ils semblent se saisir; Leur péril renaissant donne un affreux plaisir; On se plaît à les...
Page 32 - J'eusse aimé mieux la perdre en combattant pour vous." Ces tigres, à ces mots, tombent à ses genoux : L'un, saisi d'épouvante, abandonne ses armes ; L'autre embrasse ses pieds qu'il trempe de ses larmes ; Et de ses assassins ce grand homme entouré, Semblait un roi puissant par son peuple adoré.
Page 2 - Viens, parle; et s'il est vrai que la Fable autrefois Sut à tes fiers accents mêler sa douce voix ; Si sa main délicate orna ta tête altière, Si son ombre embellit les traits de ta lumière, Avec moi sur tes pas permets-lui de marcher, Pour orner tes attraits, et non pour les cacher.
Page 150 - N'accoutuma son peuple à tant d'obéissance. Je le vois, comme vous, par la gloire animé, Mieux obéi, plus craint, peut-être moins aimé. Je le vois, éprouvant des fortunes diverses, Trop fier dans ses succès, mais ferme en ses traverses...
Page 30 - Soudain de mille cris le bruit épouvantable Vient arracher ses sens à ce calme agréable • II se lève, il regarde, il voit de tous côtés Courir des assassins à pas précipités : II voit briller par-tout les flambeaux et les armes, Son palais embrasé, tout un peuple en alarmes, Ses serviteurs...
Page 8 - Voltaire; il est le premier peut-être qui, à force d'esprit, ait su se passer de génie...
Page 176 - Lemoine , et l'on peut assurer que c'est un des plus beureux larcins qu'il ait faits; mais il ne doit qu'à lui-même celle qu'on va lire. D'Aumale a reçu un ordre qu'il exécute malgré lui : Cet ordre...
Page 147 - Le Peuple était beureux , le Roi couvert de gloire: De ses aimables Lois cbacuu goûtait les fruits : Reveuez beureux temps sous uu autre Leuis.

Bibliographic information