Le comte de Valmont, ou les égaremens de la raison, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - Quand Platon peint son juste imaginaire couvert de tout l'opprobre du crime, et digne de tous les prix de la vertu, il peint trait pour trait JésusChrist : la ressemblance est si frappante, que tous les Pères l'ont sentie, et qu'il n'est pas possible de s'y tromper.
Page 173 - Gengiskan, qui ont dévasté l'Asie ; et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens, que la nature humaine ne saurait assez reconnaître.
Page 332 - Que ne puis-je vous donner mon expérience ! que ne puis-je vous faire voir l'ennui qui dévore les grands et la peine qu'ils ont à remplir leurs journées ! Ne voyez-vous pas que je meurs de tristesse dans une fortune qu'on aurait...
Page 11 - ... devoirs. Si les peuples les plus éclairés, les plus braves, les plus vertueux de la terre n'ont point connu le duel...
Page 280 - Miniftre , un Général. Dans le Régiment de Champagne , un Officier demande , pour un coup de main , douze hommes de bonne volonté : tout le Corps refte immobile, & perfonne ne répond.
Page 86 - S'il te reste au fond du cœur le moindre sentiment de vertu, viens, que je t'apprenne à aimer la vie. Chaque fois que tu seras tenté d'en sortir, dis en toi-même : « Que je fasse encore une bonne action avant que de mourir ». Puis va chercher quelque indigent à secourir, quelque infortuné à consoler, quelque opprimé à défendre.
Page 172 - Pendant que les princes mahométans donnent sans cesse la mort ou la reçoivent, la religion, chez les chrétiens, rend les princes moins timides, et par conséquent moins cruels.
Page 11 - Gardez-vous donc de confondre le nom sacré de l'honneur avec ce préjugé féroce qui met toutes les vertus à la pointe d'une épée , et n'est propre qu'à faire de braves scélérats.
Page 172 - Prince compte fur fes fiijets , & les fujets fur le Prince. Chofe admirable ! la Religion Chrétienne , qui ne femble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie , fait encore notre bonheur dans celle-cy.
Page 54 - Ecritures m'étonne, la fainteté de l'Evangile parle à mon cœur. Voyez les livres des Philofophes avec toute leur pompe ; qu'ils font petits près de celui-là ! Se peut-il qu'un livre , à la fois fi fublime & fi fimple, foit l'ouvrage des hommes? Se peut-il que celui dont il fait l'hiftoire ne foit qu'un homme lui-même ? Eft-ce-là le ton d'un enthoufiafte ou d'un ambitieux fectaire?

Bibliographic information