La métaphysique et la science: ou, Principes de métaphysique positive, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxvi - Au moment que là raison, que la pensée, que la faculté propre à l'intelligence humaine entre en jeu, elle ramène nécessairement les objets de la sensation et de l'imagination sous les catégories de la quantité, de la qualité, de l'être, de la relation, de l'unité. Alors apparaît à l'esprit la distinction, puis la connexion logique des deux termes correspondants à chaque catégorie, du fini et de l'infini, du contingent et du nécessaire, de l'individuel et de l'universel, du relatif...
Page 158 - ... matérialistes de profession. Ces exceptions apparentes ne font donc que confirmer cette règle : que la géométrie et la mécanique mènent fatalement au matérialisme. Mais alors expliquez-moi le goût prononcé de presque toutes les écoles idéalistes pour les mathématiques. Comment ont-elles pu chercher un auxiliaire dans un ennemi ? LE MÉTAPHYSICIEN. — Entendons-nous bien. L'idéalisme n'est pas le spiritualisme. L'esprit mathématique et géométrique fatal à l'un est favorable à...
Page 341 - Le gouvernement des choses d'ici-bas appartient en fait à de tout autres forces qu'à la science et à la raison; le penseur ne se croit qu'un bien faible droit à la direction des affaires de sa planète, et, satisfait de la portion qui lui est échue, il accepte l'impuissance sans regret. Spectateur dans l'univers, il sait que le monde ne lui appartient que comme sujet...
Page 29 - Praeterea, si hujusmodi scientiae plane res mortua non essent, id minime videtur eventurum fuisse quod per multa jam saecula usu venit, ut illae suis immotae fere haereant vestigiis, nee incrementa genere humano digna sumant : eo usque, ut saepenumero non solum assertio maneat assertio sed etiam quaestio maneat quaestio, et per disputationes non solvatur sed figatur et alatur, omnisque traditio et successio disciplinarum...
Page xiii - Il est une élite d'esprits dont les sympathies me sont chères ; je reste profondément attaché à toutes les vérités qu'ils regardent avec raison comme la force, la vie et l'honneur de la philosophie. Je reste spiritualiste, idéaliste, théiste comme eux, avec d'autres méthodes, un autre langage, et aussi, sans doute, avec de notables réserves ' . » M. Vacherot n'est pas plus sceptique que matérialiste ou panthéiste : il croit fermement à la 1 . La Métaphysique et la Science, — dans...
Page 399 - Il ne peut y avoir un seul jugement mathématique qui ne se ramène à l'une de ces classes. Or les déductions sont des jugements analytiques, par cela même qu'elles s'engendrent des définitions. Les définitions, étant des jugements où l'attribut ne fait que décomposer lesujet dans ses éléments, sont évidemment analytiques.
Page 164 - chaque partie de la matière en son particulier ne tend jamais à continuer de se mouvoir suivant des lignes. courbes, mais suivant des lignes droites, bien que plusieurs de ces parties soient souvent contraintes de se détourner, parce qu'elles en rencontrent d'autres en leur chemin, et que lorsqu'un corps se meut il se fait toujours un cercle ou anneau de toute la matière qui est mue ensemble.
Page xxiv - Pour moi, la raison n'est point cette faculté mystérieuse dans son mode d'action, divine dans son origine, que la philosophie idéaliste célèbre plutôt qu'elle ne la décrit. Si la fausse et superficielle analyse de Locke et de Condillac n'a pu l'atteindre et la définir, la véritable analyse reprend ses droits aujourd'hui. Elle montre les conceptions rationnelles se dégageant des données de l'expérience par une nécessité logique fondée sur le principe d'identité. C'est ce qu'un jeune...
Page 163 - ... géométrie ; mais je n'ai résolu de quitter que la géométrie abstraite, c'est-à-dire la recherche des questions qui ne servent qu'à exercer l'esprit , et ce afin d'avoir d'autant plus de loisir de cultiver une autre sorte de géométrie , qui se propose pour question l'explication des phénomènes de la nature : car, s'il lui plaît de considérer ce que j'ai écrit du sel , de la neige, de l'arc-en-ciel , etc.
Page 170 - Ne voyonsnous pas que l'âme gouverne tous les éléments dont on prétend qu'elle est composée, leur résiste pendant presque toute la vie et les dompte de toutes les manières , réprimant les uns durement et avec douleur, comme dans la gymnastique et la médecine ; réprimant les autres plus doucement, gourmandant ceux-ci, avertissant ceux-là ; parlant au désir, à la colère, à la crainte, comme à des choses d'une nature étrangère : ce qu'Homère nous a représenté dans...

Bibliographic information