Les Huguenots et les Gueux, étude historique, 1560-1585, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 501 - Espagnols, Sire, ou nous serons contraints de vous la
Page 536 - ... avoient faict faire; et de faict il eut pension, comme si ce fust esté le tueur du roy, non pas pour tuer le roy, mais gagé par Sa Majesté pour tuer les autres. Il eut de plus le...
Page 506 - Votre Majesté ne trouvera pas mauvais si, ayant promis au prince d'Orange tout secours et toutes faveurs, je m'efforce de sauver mon honneur avec l'aide des amis, des parents, des serviteurs que j'ai, et à faire service de ma propre personne s'il en est besoin. Puis , se tournant vers la Reine...
Page 578 - souille point tes mains dans le sang d'un si grand capitaine, » l'autre, sans nul esgard, luy fourre dans le corps ce large espieu, et puis luy et d'autres le prindrent (M.
Page 316 - Pays-Bas étaient unis à la cou « ronne de France, cette puissance serait trop redoutable. Ainsi leur « dessein est de composer avec elle et de l'obliger à se contenter de la « Flandre et de l'Artois, qui lui appartenaient autrefois ; mais, pour le...
Page 36 - ... les suivent, et à leur exemple escrivent les naissances, les nombres, lesaages, marquent les maisons, chemins, passages, par livrets, chiffres et signais. Les surveillans de Genève , sans avoir esté en France , y arrivant avec leurs mémoires et instructions , executoient dans...
Page 573 - Hé! le prenez-vous là, sire, et « vous, monsieur? Nous vous jurons que vous en « oyrez nouvelles, car nous y mènerons si bien les « mains à tort et à travers, qu'il en sera mémoire à « jamais de la feste de la Sainct-Barthélemy très-bien i< chaumée.
Page 559 - ... ou moins long qui lui serait demandé. — Dans un mois? lui répondit-on. — Plus de cent mille, dit-il, et autant, d'ailleurs, qu'en voudrait le roi. — Et si on les demandait dans une semaine? ajouta la reine.
Page 328 - Teligny, desquels il goustoit l'esprit et valeur, estant prince si genereux qu'il ne s'affectionnoit qu'à ceux en qui il reconnoissoit telles qualitez. Et bien qu'ils eussent esté très-pernicieux à son Estat, les renards avoient sceu si bien feindre qu'ils avoient gagné le cœur de ce brave prince pour...
Page 274 - France, son frère bâtard, et lui dit : De ces deux épées que tu vois, il y en a une pour te tuer, si demain que j'irai à la chasse , tu ne tues le duc de Guise...

Bibliographic information