Page images
PDF
EPUB

PARIS,

- IMP. SIMON RAÇOX ET COMP., RUE D'ERFURTH, 1.

DES DEUX

CORNEILLE

(PIERRE ET THOMAS)
ÉDITION VARIO R UM

COLLATIONNÉE SUR LES MEILLEURS TEXTES

PRÉCÉDÉES DE LA VIE DE PIERRE CORNEILLE

Redigée d'après les documents anciens et nouveaux

AVEC LES VARIANTES ET LES CORRECTIONS DE PIERRE CORNEILLE

SES DEDICACES, SES AVERTISSEMENTS ET SES EXAMENS

SES TROIS DISCOURS SUR LA TRAGÉDIE

ACCOMPAGNÉES

de Notices bistoriques et littéraires sur chaque pièce des deux Corneille

AINSI QUE DE NOTES HISTORIQUES
PHILOSOPHIQUES ET LITTÉRAIRES FORMANT LE RÉSUMÉ
DES TRAVAUX DE VOLTAIRE, DU PÈRE BRUMOY, DE L'ABBÉ LE BATTEUX
PALISSOT, VICTORIN FABRE, GUINGUENÉ, L'EMPEREUR NAPOLÉON
GUIZOT, SAINT-MARC GIRARDIN, SAINTE-BEUVE

NISARD, TASCHEREAU

PAR CHARLES LOUANDRE

TOME PREMIER

PARIS
CHARPENTIER, LIBRAIRE-ÉDITEUR

28, QUAI DE L'ÉCOLE

HAL. UNIVERSITY

LIBRARY
MAY 16 1960

AVIS SUR CETTE ÉDITION.

Jusqu'ici, dans presque toutes les éditions de Corneille, on s'est borné à reproduire, souvent en l'abrégeant au hasard, le commentaire de Voltaire, et cependant l'auteur du Cid est sans contredit l'un de nos poëtes qui ont été le plus étudiés par les biographes et les critiques. On composerait une bibliothèque avec les écrits dont il a été le sujet, et de notre temps même il s'est formé autour de lui une nouvelle école de commentateurs qui, après avoir conquis pour la plupart un rang supérieur dans la littérature contemporaine, n'ont point cru déroger en se faisant les Scoliastes empressés de Polyeucte , de Cinna et des autres chefs-d'oeuvre de Corneille. Nous avons pensé qu'il y aurait beaucoup de choses neuves et instructives à recueillir, tant pour la biographie que pour la critique littéraire dans les études qui ont été faites depuis Voltaire, et beaucoup de choses oubliées à reprendre dans le dix-septième siècle et la première moitié du dix-huitième. Encouragé par l'accueil fait à notre édition de Molière, nous avons pour Corneille suivi le même procédé. Nous avons cherché dans les livres, les recueils périodiques, les journaux, et, ce dépouillement exécuté d'une manière complète, voici ce que nous avons falt :

10 Nous avons d'abord établi un texte aussi correct que possible, d'après les meilleures éditions;

2° Nous avons reproduit toutes les corrections, toutes les variantes, en nous conformant pour quelques points douteux à l'excellent travail de M. Renouard;

30 Nous avons donné les dédicaces, les avertissements et les examens, parce que ces morceaux précieux font connaître tout à la fois le caractère de l'auteur, ses théories sur l’art, et qu'ils offrent le spectacle, unique dans l'histoire littéraire, d'un écrivain se critiquant et se louant lui-même avec la même impartialité que s'il s'agissait d'un autre;

40 Nous avons aussi donné les trois discours sur la tragédie qui sont la première et la plus remarquable théorie de l'art dramatique qui ait été publiée en France. Nous avons joint à ces discours le commentaire de Voltaire dans toute son intégrité, parce que ce commentaire est lui-même une théorie complète, et précieuse par le nom et par le talent de son auteur;

5° Nous avons fait précéder chaque pièce de notices dans les

a

quelles sont reproduits, analysés ou discutés les jugements les plus remarquables; l'indication des sources où l'auteur a puisé, l'histoire des représentations et celle des polémiques auxquelles elles ont donné lieu. Nous nous sommes attaché surtout à retracer dans tous ses détails la querelle du Cid, que l'on peut regarder avec raison wmme l'un des événements littéraires les plus importants du dix-septième siècle;

60 Pour rédiger la vie de Corneille qui se trouve en tète de ce volume, nous avons dépouillé tout ce qui s'est fait en France depuis deux siècles au sujet de notre poëte. Nous avons comparé les diverses biographies entre elles, nous avons mis à profit les nombreuses et intéressantes publications des sociétés savantes de la capitale de la Normandie, et, venu le dernier après tant de chercheurs infatigables, nous avons pu réunir des détails nombreux et authentiques qui, nous l'espérons, feront connaître le grand Corneille dans les particularités les plus intimes de sa vie;

70 Les notes placées dans le courant des pièces offrent le résumé substantiel des travaux et des opinions du père Brumoy, de Fontenelle, des deux Racine, de l'abbé Batteux, de Voltaire, de Palissot, de Ginguené, de La Harpe, de l'empereur Napoléon, de François de Neufchâteau, de Châteaubriand; nous avons également mis à profit les études biographiques ou critiques de MM. Taschereau, Sainte-Beuve, Nisard, Saint-Marc Girardin, Walras, Louis Passy, Jules Janin et Guizot. On a ainsi la substance de ce qui s'est fait de plus important depuis deux siècles sur Corneille et les productions de son génie.

En ce qui touche Thomas Corneille, nous n'avons pas cru devoir donner le Festin de Pierre, parce que ce n'est qu'une traduction en vers d'une pièce en prose de beaucoup supérieure; que cette traduction est entièrement abandonnée aujourd'hui au théàtre, et qu'elle ferait pour le lecteur double emploi avec le Don Juan de notre édition de Molière; nous nous sommes borné à choisir parmi les pièces originales, celles qui nous ont paru offrir, dans le genre comique et le genre tragique, le plus de mérite et d'intérêt.

Enfin, nous avons fait, parmi les poésies fugitives de Corneille, un choix sévère, et nous n'avons rien négligé pour rendre notre édition digne du grand écrivain dont elle reproduit les

cuvres.

« PreviousContinue »