La France mystique, tableau des excentricités religieuses de ce temps, Volume 2

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 231 - ... fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous. — En conséquence, l'Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et du Citoyen.
Page 282 - Également émancipés en religion et en politique, ces puissants penseurs tendaient nécessairement vers une réorganisation totale et directe, quelque confuse qu'en dût être alors la notion. Tous se rallieraient aujourd'hui à la seule doctrine qui, fondant l'avenir sur le passé, pose enfin les bases inébranlables de la régénération occidentale. C'est d'une telle école que je m'honorerai toujours de descendre immédiatement, par mon précurseur essentiel, l'éminent Condorcet.
Page 101 - Dulaure , mais qui ne connaît l'Évangile et le catéchisme que par Voltaire , et se glorifiait l'autre jour, devant toi, de n'avoir jamais jeté les yeux sur de pareils livres. » Sourions à notre tour de pitié, ou plutôt gémissons ensemble en voyant les tristes fruits de notre éducation classique et l'orgueilleuse suffisance de ces hommes si savants sur le passé de l'humanité, qui connaissent à fond un ou deux siècles de la Grèce et de Rome et leur cher...
Page 317 - C'est par respect pour ces préjugés, et pour ne pas déplacer « certaines fêtes, que Jules-César, en corrigeant la longueur de «l'année solaire, ne toucha point au mois de février, ce qui lui « donnait sept jours à répartir entre les onze autres mois ; et c'est de «là qu'est venue la nécessité d'avoir plusieurs mois de trente-un «jours de suite , comme ceux de juillet et août , décembre et janvier.
Page 318 - L'ère des Français compte de la fondation de la république, qui a eu lieu le 22 septembre 1792 de l'ère vulgaire, jour où le soleil est arrivé à l'équinoxe vrai d'automne en entrant dans le signe de la balance à 9 heures 18 minutes 30 secondes du matin pour l'observatoire de Paris.
Page 63 - La joie que j'ai éprouvée, et qui ne me sera pas ôtée, la joie que j'ai ressentie d'être cha.rgé de vous le dire, fera la joie de toute ma vie et de toutes mes vies ; et comme je ne parle pas appuyé sur un livre, comme je ne vous expose pas un système, je me proclame à la face du ciel le témoin vivant de la révélation nouvelle...
Page 103 - ... générale. Nous vous avons épargné toutes les douleurs que l'on éprouve en pénétrant dans l'intimité de ces familles sans foi, sans croyances, qui, repliées sur elles-mêmes, ne se rattachent plus à la société que par le lien de l'impôt. Nous n'avons rien dit de cette époque sanglante où l'équipage révolté brisa le gouvernail avant d'en avoir construit un meilleur. Nous aurions pu vous montrer l'autel profané par la scandaleuse concurrence des cultes, ou renversé par l'athéisme,...
Page 309 - Envers le plus immoral de ces expédients, j'ose ici proclamer les vœux solennels que je forme, au nom des vrais positivistes, pour que les Arabes expulsent énergiquement les Français de l'Algérie, si ceux-ci ne savent pas la leur restituer dignement. Je m'honorerai toujours d'avoir, dans mon enfance, ardemment souhaité le succès de l'héroïque défense des Espagnols.
Page 121 - Nous devons nous arrêter ici quelques instants pour envisager la « philosophie » de Paracelse d'un point de vue nouveau : du point de vue alchimique. Nous ne pouvons évidemment pas refaire ni l'histoire ni l'analyse de l'alchimie, tant au point de vue de la science qu'au point de vue de ses bases philosophiques. Nous nous bornerons à l'étudier chez Paracelse, parce qu'elle forme une partie intégrante de sa doctrine, parce qu'elle fut, à un degré bien supérieur à celui que l'on admet généralement,...
Page 105 - DIEU ou se développer en dehors de la loi ; ajoutons enfin qu'elle embrassera le monde entier, parce que la loi de DIEU est universelle. Telles sont, Messieurs, les propositions auxquelles l'école de SAINT-SIMON est arrivée sur le grand problème qui nous occupe en ce moment, et dans la vérité desquelles elle a une confiance si...

Bibliographic information