Journal littéraire, Volume 7

Front Cover
G.J. Decker, Imprimeur du roi, 1773 - Books

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 292 - Je me tiens déjà mort au monde: Mais fur le point d'être jeté Au fond de la nuit éternelle, Comme tant d'autres l'ont été, Tout ce que je vois, me rappelle A ce monde que j'ai quitté. Si vers le foir un trifte orage Vient troubler l'éclat d'un beau jour, Je me fouviens qu'à votre cour Le temps change encor davantage. Si mes Paons de leur beau plumage...
Page 48 - Supposez que le cube et le globe étant posés sur une table, cet aveugle vienne à jouir de la vue : on demande si, en les voyant sans les toucher, il pourrait les discerner, et dire quel est le globe et quel est le cube...
Page 299 - Traitement de la petite vérole des enfans à l'usage des habitans de la campagne, •& du peuple dans les provinces méridionales; auquel on a joint la méthode actuelle d'inoculer la petite vérole avec des expériences faites dans la vue de...
Page 293 - ... nuit éternelle, Comme tant d'autres l'ont été, Tout ce que je vois me rappelle A ce monde que j'ai quitté. Si vers le soir un triste orage Vient ternir l'éclat d'un beau jour, Je me souviens qu'à votre cour Le temps change encor davantage. Si mes paons, de leur beau plumage, Me...
Page 194 - Dans l'événement le plus trifte & le plus terrible , tour n'eft pas également capable d'imprimer de la terreur, ou de faire couler des larmes. Il ya donc un choix à faire ; & ce choix commence par...
Page 49 - Tes objets propres & immédiats de la Vue ; parce que ces figures ne tracent au fond de l'œil que des furfaces planes ,. diverfement ombrées & colorées. Il die que nous ne parvenons à appercevoir les contours folid.es des corps qu'en fuMtituant la caufe à l'effet, par un jugement habituel,, mêlé à i'ade de la Vif
Page 179 - A fer fe laifiïi emporter à la fougue de fon génie. Il eut plus de naturel que d'art. Secundus dut moins à la nature qu'à l'art.. Il polit fes difcours avec foin , & donna à fon ftyle cette fluidite, cette rondeur, & ces grâces qui coûtent plus à mefure qu'elles femblent coûter moins.
Page 195 - ... eu le tems de la réflexion; & que le comble du Ridicule feroit de les faire parler , comme s'ils avoient pu méditer à loifir l'ordre & l'art, qu'il leur faudroit employer pour arriver plus furement à leurs fins.
Page 179 - En effet , jamais on ne poflëda plus éminemment le grand art de tranfmettre aux autres fes idées ou fes fentimens. Philofophe profond, Rhéteur judicieux, Epiftolaire inimitable, il eft tout ce qu'il veut être & comme il veut l'être. Dans fes oraifons , il peut feul entrer en parallèle avec Démofthenes. Sans fuivre la même route , il alla peut-être aufli loin dans la carrière que fon rival.
Page 180 - Glicon , anffi appelle Spiridion. Pline fut l'ornement du Barreau & de fon fiecle ; on ne remarque pas dans fes écrits ce noble enthoufiafme & cette touche vigoureufe des Auteurs du fiecle d'Augufte ; mais il eft impoffible d'avoir autant d'efprit , d'élégance & de finefle.

Bibliographic information