Page images
PDF
EPUB

Raison : son désaveu dans les choses qui sont de foi. Page 96. Religion catholique : Il est plus avantageux de croire que L'exclure ou n'admettre qu'elle, excès également con- de ne pas croire ce qu'elle enseigne. Page 85 et traires. Ibid.

suiv. Comment elle peut nous conduire nous connoitre. Marques de la vraie. 88 et suiv. 129.

Aucune autre n'a ordonné d'aimer Dieu. Ibid. Comment les impies en abusent. Ibid.

· Aucune autre n'a connu notre nature. Ibid. naturelle est le guide de toutes les fausses religions et de proportionnée à tous, étant mélée d'extérieur et d'intoutes les sectes. 136.

térieur. Ibid. - Dieu ne l'exclut pas, mais il veut qu'elle cède aux Nulle autre n'a connu que l'homme est la plus excelpreuves. Ibid.

lente créature et la plus misérable. Ibid. Différence entre elle et le sentiment. 157.

– Autres preuves. Ibid. et suiv. - Elle agit avec lenteur. Ibid.

chrétienne : a toujours duré et a toujours été combatet les passions causent une guerre dans l'homme. 138. tue. 89. Raisonnement et autorité. 22.

relevée par des coups extraordinaires de la puissance Ses effets augmentent sans cesse. 24.

de Dieu. Ibid. Pourquoi nous nous fâchons contre ceux qui disent que s'est maintenue sans fléchir et plier sous la volonté des nous raisonnons mal. 56.

tyrans. Ibid. - se réduit à céder au sentiment. 66.

n'a jamais plié à la nécessité. Ibid. différence entre les choses de raisonnement et les choses · La seule contraire à la nature est la seule qui ait toude sentiment. 69.

jours été. 90. Les personnes simples croient sans raisonnement. 96. doit être le centre où toutes choses tendent. Ibid. Image d'un homme qui s'est lassé de chercher Dieu par consiste proprement au mystère du Rédempteur. Ibid. le raisonnement. 97.

enseigne deux vérités importantes. Ibid. (faux) : est une maladie; par quels remèdes elle se contraire à la nature. Ibid. guérit. 38.

Ses preuves rassemblées. Ibid. et suiv. Raisons : sont visibles seulement à l'esprit. 56.

- a toujours subsisté depuis le commencement du monde. On se persuade mieux par celles qu'on a trouvées soi

91. même. 67.

doit rendre raison des étonnantes contrariétés qui se Le cæur a ses raisons , que la raison ne connoît point. rencontrent dans l'homme. lbid. 126.

Elle nous enseigne à guérir l'orgueil et la concupisRang : l'homme ne sait auquel se mettre. 80.

cence. 92. Récompense éternelle : ridicule de dire qu'elle est offerte à fait trembler ceux qu'elle justifie, console ceux qu'elle des mœurs licencieuses. 140.

condamne. 94. Rédempteur : comment il a retiré les hommes du péché abaisse sans désespérer, relève sans enfler. Ibid. pour les réconcilier à Dieu. 90.

Nulle doctrine n'est plus propre à l'bomme. 95. · Combien il est important de le connoitre. Ibid.

Disposition de ceux qui la croient sans examen. 96. Rédemption : ses preuves. 128.

juive : combien elle mérite notre attention. 97 et suir. Il n'est pas juste que tous la voient. 127.

ridicule dans la tradition du peuple, incomparable Règles aussi sûres pour plaire que pour démontrer. 34.

dans celle de leurs saints. 101. · pour les définitions. 35, 56.

Elle est toute divine, et sert à reconnoitre la vérité du pour les axiomes. Ibid. ; Ibid.

Messie, 102. - pour les démonstrations. Ibid. ; Ibid.

Qui la jugera par les grossiers la connoitra mal. Ibid. - On en auroit besoin pour discerner le sentiment chrétienne : toute divine; prouvée par l'état présent d'avec la fantaisie. 66.

et passé des Juifs. 103. Partage de ceux qui jugent par des règles que les autres Nécessité des miracles pour son établissement. 113. ne connoissent pas. 67.

mahomélane : ses défauts. Ibid. et suir. Il faut s'y tenir et se défier des exceptions. Ibid.

chrélienne : il faut en reconnoitre la vérité dans son · Les chrétiens doivent les prendre hors d'eux-mêmes, obscurité. 116. et les recevoir de Jésus-Christ. 136.

La même pour les vrais Juifs et les vrais chrétiens. Religion catholique, commande de découvrir le fond de Ibid. et suiv. son caur à un seul. 43.

En quoi consistoit celle des Juifs. Ibid. - C'est ce qui a fait révolter contre l'Église une grande abborre presque également l'athéisme et le déisme. 119. partie de l'Europe. Ibid.

Ses trois marques. 124. chrétienne : ses merveilles. 51.

a quelque chose d'étonnant. 127. Nécessité de l'étudier. 81 et suir.

Ceux qui semblent les plus opposés à sa gloire n'j seQue ceux qui la combattent apprennent au moins ront pas inutiles pour les autres. Ibid. quelle elle est. Ibid.

fondée sur une religion précédente. Ibid. Négligence de ceux qui la combattent. Ibid.

Ce qu'il falloit qu'elle enseignât. Ibid. Glorieux pour elle d'avoir des ennemis si déraison- Il est juste que ceux qui ne la veulent pas chercher en nables. 83.

soient privés. Ibid.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Religion chrétienne : la grace fait embrasser ses preuves, | Ris : comment il arrive qu’on pleure et qu'on rit d'une la concupiscence les fait fuir. Page 150.

même chose. Page 62. Combien elle est admirable. Ibid.

Rivières : ce sont des chemins qui marchent. 69. Ses défenseurs sont agréables à Dieu; c'est lui qui les Roi : qui rêveroit toutes les nuits qu'il est artisan; quid ? 48. forme. 131.

– qui se voit est un homme plein de misères. 51. Comment on peut gagner ceux qui ont de la répu- Rois : leur dignité même ne les rend pas heureux. Ibid. gnance pour elle. 153.

et suiv. Se tromper en la croyant vraie, pas grand’chose à – Pourquoi leur visage imprime le respect et la terreur. perdre. 134.

55.
- Combien il est dangereux de la regarder comme fausse. – Leur puissance fondée sur la raison, et bien plus sur la
Ibid.

folie. Ibid.
- n'admet pas pour ses vrais enfants ceux qui croient Il faut leur parler à genoux. 77.
sans inspiration. 136.

de la terre: différence entre eux et le Roi des rois, 131. — n'est pas unique , et cela prouve qu'elle est véritable. 142. Romains anciens : leur religion n'étoit pas plus recevable n'est pas certaine. 143.

que les autres. 97. Religions : toute religion qui ne dit pas que Dieu est ca- Leurs législateurs ont profité des lois de Dieu données ché est fausse. 88.

aux Juifs. 98.
contraires, et par conséquent toutes fausses , excepté – ont agi, sans le savoir, pour la gloire de l'Évangile. 113.
une. 90.

Royaume de Dieu; les violents le rayissent. 131.
Chacune menace les incrédules. Ibid.

Il est en nous. 135.
diverses n'ont ni morale qui puisse plaire , ni preuves Ruine du temple et de l'univers comparée avec la ruine
capables d'arrêter. 97.

[graphic]

dal

du vieil homme. 133.
dépourvues de marques de vérité. Ibid.
Toute religion qui ne reconnoît pas aujourd'hui Jésus-

S.
Christ est fausse. 120.
– Il n'y en a de fausses que parcequ'il y en a une vérita- Sacrifices anciens étoient des figures. 104.
ble. 122.

Considérations sur le sacrifice de Jésus-Christ. 145
Toutes ont eu la raison naturelle pour guide. 136.

et suiv. Reliques des saints : pourquoi si dignes de vénération. 153. Sages imaginaires : en faveur auprès des juges de même des morts : pourquoi nous les honorons. 147.

nature. 44. Remontrance : comment il faut reprendre ceux qui se - parmi les paiens : persécutés pour avoir dit qu'il n'y trompent. 61.

a qu'un Dieu. 130. Répétitions nécessaires. 68.

Leur conclusion sur l'existence de Dieu. 137. Repos : s'en tenir à lui, chacun dans l'état où la nature l'a Sagesse : sa grandeur invisible aux gens d'esprit. 107. placé. 49.

Saint-Esprit : repose invisiblement dans les reliques des Éloignement des hommes pour le repos. 51.

saints. 133. On croit le chercher, et on ne cherche en effet que Sainteté : dans le christianisme, elle n'est pas exempte l'agitation. 52.

de mal. 95.
insupportable quand on y est parvenu. Ibid.

Saints : leur grandeur. 107.
fait penser aux misères qu’on a, ou à celles dont on est Différence entre eux et Jésus-Christ. 108.
menacé. Ibid.

Ce qui rend leurs reliques vénérables. 133. Réprouvès : il y a assez d'obscurité pour les aveugler, Fausse excuse qu'on oppose à leur exemple. Ibid. assez de clarté pour les condamner. 145.

Leur exemple n'est pas disproportionné à notre état. Tout tourne en mal pour eux. Ibid.

Ibid. ignoreront leurs crimes. 133.

jamais ne se sont tus. 140. République : ce seroit un très grand mal de contribuer à · La grace seule peut faire de l'homme un saint. 141. y mettre un roi. 142.

Leurs corps sont habités par le Saint-Esprit jusqu'à la Répugnance pour la religion : comment doit être guérie. résurrection. 147. 133.

Salomon, le plus heureux des hommes, connoissant par Reputation : qui la dispense. Voyez Estime. 44.

expérience la vanité des plaisirs. 136. Respect : ses usages. 56.

Salut : Dieu en a toujours donné des espérances aux - mutuel : est nécessaire. 65.

hommes. 88. Deux sortes de respects dus à deux sortes de gran- Sanctification : les peines et les plaisirs y sont nécessaires. deurs. 76 et suiv.

131. Résurrection des corps : pas plus difficile à croire que la Schismatiques , quand ils feroient des miracles, n'induicréalion. 150.

roient point en erreur. 125. Révélation : sans son secours l'homme est exposé à tomber Schisme , plus marqué d'erreur que le miracle n'est marqué

dans les systèmes des épicuriens ou des stoïciens. 75. de vérité. Ibid. accorde les contrariétés les plus formelles, et com- Science : impuissance où est l'homme de traiter quelque ment. 74.

science que ce soit dans un ordre accompli. 26.

Science : elle ne peut faire le bonheur de l'homme.Page 50. Stoïques disent : Rentrez au-dedans de vous-mêmes. Les hommes ne se piquent de savoir que la seule chose Page 41. qu'ils n'apprennent point. 62.

et Épictète : leurs systèmes. 73. Différence entre la science des choses extérieures et Source de leurs erreurs. Ibid. celle des mœurs. 63,

- Leurs faux raisonnements. 80. de l'Écriture sainte est la science du cæur. 143. Style naturel : son agrément. 69. Sciences : infinies en l'étendue de leurs recherches. 48. Suisses : ils s'offensent d'être dits gentilshommes. 56. - ont deux extrémités qui se touchent. 49.

Supérieurs : il faut leur obéir; pourquoi. 59. - abstraites: ne sont pas propres à l'étude de l'homme. 61. Superstition : différente de la piété. 96. Sectes : d'où est venue leur diversité parmi les anciens Suppositions si on sera toujours au monde, si on y sera philosophes. 94.

long-temps , si on y sera dans une heure. 129. Toutes ont eu pour guide la raison naturelle. 136. Synagogue : elle étoit la figure de l'Église. 104. Sem a vu Lamech, qui a vu Adam; il a vu Abraham , qui – Pourquoi elle est tombée dans la servitude. Ibid.

a vu Jacob. 103. Sens : change selon les paroles qui l'expriment. 69.

T. commun : la religion qui y paroit d'abord contraire est la seule qui ait toujours été. 90.

Témoignage : Jésus-Christ n'a point voulu du témoignage spirituel des prophéties devoit être couvert sous le sens

des démons. 153. charnel, 100.

Témoins qui se font égorger. 156. ne pouvoit induire en erreur qu'un peuple charnel. 101. Temps : qui pourra le définir ? 27. caché des divines Ecritures. 104.

Nous ne nous tenons jamais au présent; nous anticipons littéral et mystique. 123.

l'avenir..... ou nous rappelons le passé. 45. Sens : sont une source d'erreur. 47. – et la raison s'abusent réciproquement. 50.

- Le passé et le présent sont nos moyens ; le seul avenir

est notre objet. Ibid. souvent maitres de la raison. 93.

Les divertissements faux et trompeurs nous le font per· S'ils ne s'opposoient pas à la pénitence, elle ne seroit

dre. 54. pas pénible pour nous. 159.

amortit les afflictions et les querelles. 65. Sentiment : tout notre raisonnement se réduit à céder au

présent est le seul qui soit à nous. 152. sentiment. 66.

Tenter : différence entre tenter et induire en erreur. 121. et l'esprit se forment par les conversations. 67.

Testament ancien aveugle les uns , éclaire les autres. 101. Ceux qui jugent par le sentiment ne comprennent rien – ancien et nouveau se prouvent par les prophéties conteaux choses de raisonnement. 69.

nues dans l'un et vérifiées dans l'autre. 104. Différence entre la raison et le sentiment. 137.

L'ancien figuroit le nouveau. Ibid. Sermons : beaucoup de gens les entendent comme ils en

L'un et l'autre regardent Jésus-Christ. 108. tendent vépres. 69.

Leurs caractères. 134. Sibylles : leurs livres suspects et faux. 98. Silence : s'y tenir autant qu'on peut, et ne s'entretenir que THÉRÈSE ( sainte), quand on la persécutoit, étoit une reli

Théologie, centre de toutes les vérités. 74. de Dieu. 155. - est la plus grande persécution. 140.

gieuse comme les autres. 133. Simples : croient sans raisonnement. 96.

Titre de possession, dans son origine , fantaisie de ceux jugent par le cæur comme les autres par l'esprit. Ibid.

qui ont fait les lois. 47. Socrate et Sénèque n'ont rien qui puisse nous persuader Tradition d'Adam, encore nouvelle en Noé et en Moise. 89.

- des biens : sur quoi fondé. 75 et suiv. et nous consoler. 145. Ils ont été sous l'erreur qui a aveuglé tous les hom- Trinité : difficile à prouver par des raisons naturelles. 85.

TRISMÉGISTE : ses livres suspects et faux. 98. mes. Ibid. Leurs plus hautes productions basses et puériles. Ibid.

Tristesse des gens du monde et des vrais chrétiens. 132. Soi : chacun y tend, cela est contre tout ordre. 137.

dans la piété vient de nous, et non pas de la vertu. Ibid. Soldat : différence entre un soldat et un chartreux, quant Tyrannie consiste au desir de domination universelle et

Trop : : le trop nuit en toutes choses. 40. à l'obéissance. 135. Solitude : peu sont capables de la souffrir. 52.

hors de son ordre. 59. Songes : leurs effets. 48. - La vie est un songe. Ibid. Souffrances : il faut souffrir en ce monde. 151. Jésus-Christ a souffert pour sanctifier les souffrances. Unité n'est pas au rang des nombres ; pourquoi. 31. 145.

jointe à l'infini ne l'augmente de rien. 85. C'est par les souffrances que Jésus-Christ connoit ses et Multitude : avantage de leur réunion dans l'Église. disciples. 151.

112. Soumission : il faut savoir se soumettre où il faut. 95. qui ne dépend pas de la multitude, est tyrannie. Ibid. Sphère infinie dont le centre est par-tout, et la circonférence ['surpation introduite sans raison est devenue raisonnanulle part : quid ? 39.

ble. 46.

[graphic]

[ocr errors]

Ibid.

[ocr errors]

Usurpation : son commencement et son image. Page 64. Veritės spirituelles, figurées par les choses charnelles.

Page 99 et suiv.
V.

de la religion ; deux manières de les persuader. 127.

de la foi ou de la morale : dangereux de les exclure ou Vanité de l'homme. 42.

de les ignorer. 128. – ancrée dans le cæur de l'homme. Ibid.

· Il y en a qui semblent répugnantes et contradictoires. Divers exemples de vanité. 53.

Tbid. – du monde : admirable qu'elle soit si visible et si peu Vers : avec combien peu d'abjection le chrétien s'égale-t-il connue. 64. .

aux vers. 95. Qui ne la voit pas est bien vain. Ibid.

Vertu : il ne suffit pas de posséder une vertu, si on ne posà laquelle l'homme est exposé. 94.

sède la vertu opposée. 60. Vérité : trois principaux objets dans son étude. 25.

Pourquoi en faire plutôt quatre espèces que dix. 61. Méthode de la prouver. Ibid. et suiv.

Par où elle doit se mesurer. Ibid. L'amour-propre en est l'ennemi pour soi-même et pour ne se satisfait pas d'elle-même. 67. les autres, 42.

La vraie religion seule fait connoitre l'impuissance Nous la haissons et ceux qui nous la disent. 43.

où est l'homme d'acquérir la vertu par lui-même. Médecine amère à l'amour-propre. Ibid.

88.
Utile à ceux à qui on la dit, désavantageuse à ceux qui - vraie; en quoi elle consiste. 135.
la disent. Ibid.

Vertueux : nul ne l'est comme un vrai chrétien. 95. au-deçà des Pyrénées, erreur au-delà. 45.

VESPASIEN : les incrédules croient ses miracles pour ne Un méridien en décide. Ibid.

pas croire ceux de Moise. 144.
Difficulté de la trouver. 44 , 47.

Vice : il nous est naturel. 139.
L'incontradiction n'en est pas une marque. 48.

Nous souffrons à proportion qu'il résiste à la grace.
Elle a deux principes, mais sujets à l'illusion. 50.
Le peuple croit la trouver où elle n'est pas. 54. Vices qui ne tiennent à nous que par d'autres. 59.
On aime sa recherche, mais on ne s'y intéresse plus des grands les abaissent au niveau du commun des hom-
quand on l'a trouvée. 62.

mes. 61.
ne plait qu'en la voyant naître de la dispute. Ibid. Vide : il n'y a point de vide , donc il y a un Dieu. 85.
toute pure et toute vraie , le mélange la déshonore et Vie : nous la perdons avec joie , pourvu qu'on en parle. 42.
l'anéantit. 64.

humaine , illusion perpétuelle. 43 et suiv. Comment on la connoit. 78.

Elle est un songe. 48. Nous la souhaitons et ne trouvons en nous qu'incerti- - Il faut la supporter en desirant la mort. 151. tude. 80.

religieuse : difficile selon le monde, facile selon Dieu. Sa marque visible. 89.

134. État de l'homme à son égard. 93.

des chrétiens est un sacrifice continuel qui ne peut être Nous en sentons une image et ne possédons que le achevé que par la mort. 145. mensonge. Ibid.

- doit être considérée comme un sacrifice. Ibid. Ses trois états. 102.

Ses accidents ne doivent faire impression sur les chré– n'étoit qu'en figure parmi les Juifs. Ibid.

tiens que relativement à ce sacrifice. Ibid.'
ne s'altère que par le changement des hommes. 103. VIERGE (La sainte) : son enfantement n'est pas plus in-
demeure cachée parmi les opinions. 116.

croyable que la création. 130.
Dans ses combats contre l'erreur, les miracles décident. Violence que souffre le royaume de Dieu. 131.
121.

Visages semblables font rire par leur ressemblance. 69. Erreur de ceux qui suivent une vérité à l'exclusion Visionnaires : on prend souvent les inventeurs pour des d'une autre. 128.

visionnaires. 57. Combien sa recherche est importante. 150.

Vivre : manières différentes de vivre dans le monde. 129. Sa recherche sincère donne le repos; connue , elle – sans chercher ce qu'on est : aveuglement qui n'est pas donne l'assurance. Ibid.

naturel. 138. Combien le soin de sa défense est agréable à Dieu. 131. mal en croyant Dieu est un bien plus terrible. Ibid.

L'histoire de l'Église est l'histoire de la vérité. 134. Voile qui est sur les livres saints pour les Juifs y est aussi - Après l'avoir connue, il faut tâcher de la sentir. 137. pour les mauvais chrétiens. 102. hors de la charité n'est pas Dieu. 139.

Voleurs se font des lois, et y obéissent. 63. est son image et une idole qu'il ne faut point aimer Volonté : un des principaux organes de la croyance. 47. et adorer. Ibid.

Comment elle s'attache au faux. 67. Vérités : art de faire voir leur liaison avec leurs principes. - Principes qui partagent la volonté des hommes. 101. 35.

- Le dessein de Dieu est de la perfectionner. 115. -- Il n'y en a presque point dont nous demeurions tou- - Si les mains et les pieds en avoient une, jamais ils jours d'accord. Ibid.

ne seroient dans leur ordre. 138. divines : Dien seul peut les mettre dans l'ame. 33. de Dieu doit être la règle pour juger de ce qui est bon L'abus en doit être puni. 70.

ou mauvais. 128.

Volonté de Dieu : péché de ne pas s'y accommoder. Vrai : il y a bien des gens qui le voient et ne peuvent y atteinPage 131.

dre. Page 140. propre: on en est satisfait dès l'instant qu'on y renonce.

Z. 155. Volubilité de nôtre esprit : rien ne l'arrête. Ibid. Zèle : celui du peuple, chez les Juifs, a succédé au zèle des Voyages sur mer , entrepris pour en parler. 42.

prophètes. 102. Vrai est mêlé de mal et de faux. 64 et suir.

Zéro n'est pas du même genre que les nombres. 32. – a toujours été en l'Église. 89.

est un indivisible de nombre. Ibid.

[ocr errors][merged small]
« PreviousContinue »