Œuvres d'Homère, avec des remarques, Volume 1

Front Cover
Ledoux et Tenré, 1819
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 245 - Comme on voit un torrent, du haut des Pyrénées, Menacer des vallons les nymphes consternées : Les digues qu'on oppose à ses flots orageux Soutiennent quelque temps son choc impétueux ; Mais bientôt, renversant sa barrière impuissante, II porte au loin le bruit, la mort et l'épouvante, Déracine, en passant, ces chênes orgueilleux Qui bravaient les hivers, et qui touchaient les cieux ; Détache les rochers du penchant des montagnes, Et poursuit les troupeaux fuyant dans les campagnes.
Page 93 - Ne cache point tes pleurs, cesse de t'en défendre; C'est de l'humanité la marque la plus tendre. Malheur aux cœurs ingrats, et nés pour les forfaits, Que les douleurs d'autrui n'ont attendris jamais ! Apprends que ton ami , plein de gloire et d'années , Coule ici près de moi ses douces destinées.
Page 81 - Mais dérobe-toi promptement de ces lieux, avant qu'elle t'aperçoive. Je te promets de satisfaire tes désirs : et, pour t'en convaincre, je t'accorde le signe de ma tête sacrée, gage le plus révéré des dieux; car il n'est pas en mon pouvoir de révoquer ni de démentir les promesses scellées du signe de ma tête sacrée. Ainsi dit le fils de Saturne, et il baisse ses noirs sourcils. La divine chevelure s'agite sur la tête immortelle du monarque ; le vaste Olympe tremble. Après cet entretien,...
Page 171 - Que le trouble , toujours croissant de scène en scène , A son comble arrivé , se débrouille sans peine. L'esprit ne se sent point plus vivement frappé Que lorsqu'on un sujet d'intrigue enveloppé D'un secret tout à coup la vérité connue Change tout , donne à tout une face imprévue.
Page 199 - While thus he spake, the angelic squadron bright Turn'd fiery red, sharpening in mooned horns Their phalanx, and began to hem him round With ported spears, as thick as when a field Of Ceres, ripe for harvest, waving bends Her bearded grove of ears, which way the wind Sways them ; the careful ploughman doubting stands, Lest on the threshing-floor his hopeful sheaves Prove chaff.
Page 415 - C'est avoir profité que de savoir s'y plaire *. Un poème excellent, où tout marche et se suit, N'est pas de ces travaux qu'un caprice produit : II veut du temps, des soins; et ce pénible ouvrage Jamais d'un écolier ne fut l'apprentissage. Mais souvent parmi nous un...
Page 269 - Diomède, sont venu» trois fois tenter l'attaque , soit par l'avis de quelque habile augure , ou par l'irrésistible impulsion de leur propre courage. Chère épouse, répondit Hector, je partage vivement tes alarmes ; mais je ne puis penser sans frémir aux reproches des Troyens et des généreuses Troyennes , si , comme un lâche , je me tenais à l'écart pour éviter le combat; et mon courage me prescrit une autre loi. J'appris à mépriser toujours les périls, et à combattre à la tête des...
Page 64 - Mais consultons un augure, ou un sacrificateur , ou même un interprète des songes; 68 car les songes sont quelquefois envoyés par Jupiter : qu'il nous apprenne la cause de ce grand courroux d'Apollon ; s'il punit la transgression d'un vœu ou le refus de quelque hécatombe ; et si , daignant agréer un sacrifice de victimes choisies , il veut écarter loin de nous la contagion et la mort. Il s'assied; et Calchas , fils de Thestor, et le plus habile de tous ses augures , se lève : il connaissait...
Page 349 - Le poète me ménage, par le secret, un instant de surprise; il m'eût exposé, par la confidence, à une longue inquiétude. Je ne plaindrai qu'un instant celui qui sera frappé et accablé dans un instant. Mais que deviens-je, si le coup se fait attendre, si je vois l'orage se former sur ma tête ou sur celle d'un autre, et y demeurer longtemps suspendu ? Lusignan ignore qu'il va retrouver ses enfants; le spectateur l'ignore aussi.
Page 354 - Sept chefs conduisent les gardes; et sur les pas ue chacun d'eux marchent cent jeunes guerriers, tenant en main de longues piques : ils s'étendent entre la muraille et le fossé, allument des feux , et prennent leur repas. Atride mène dans sa tente les chefs nombreux des grecs , et leur présente un festin. Ils prennent les alimens qu'on leur a préparés et servis. Lorsqu'ils ont...

Bibliographic information