Essai de physique, Volume 1

Front Cover
Chez Samuel Luchtmans, 1719 - Air-pump
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 135 - ... le centre. Si donc on suppose que Dieu ait voulu que quelque corps conservât la même propriété qui devait être répandue dans la matière, d'attirer de tous côtés également les corps, suivant la même proportion ; il fallait que l'attraction des parties de la matière suivît une loi, telle que les corps sphériques qui en seraient formés la suivissent encore...
Page 135 - ... n'eft point ici un avantage réel par rapport à l'analogie ou à l'accord de la même loi dans les parties & dans le tout...
Page 135 - La raifon métaphyfîque de préférence une fois pofée , la néceflité mathématique excluoit d'abord une infinité de fyftêmes, dans lefquels l'accord de la même loi dans les parties, & dans le tout, ne pouvoit avoir lieu. Selon la loi d'une attraction en raifon inverfe du quarré de la diftance dans les parties de la matiere , les...
Page 78 - ... en orient par la force de celui qui la jette , il faut que ces deux mouvemens, qui sont égaux , et qui se détruisent l'un l'autre, laissent de celle manière la pierre dans un repos absolu.
Page 75 - Clt c?tte tant qu'elle eft étendue, occupe une par- matleie* tie de l'Efpace du Monde, & fe trouve parlà dans fon Lieu abfolu.; mais, entant qu'on la compare avec la diftance où elle eft du milieu de la Ville, de certaines Maifons, des Remparts, elle eft dans Ton Lieu relatif.
Page 22 - ... & qu'il y en a d'autres encore qui font particulières , & qui ne conviennent qu'à tels on tels corps.
Page 135 - Selon la loi d'une attraction en raison inverse du carré de la distancé dans les parties de la matière, les sphères exercent de tous côtés sur les corps placés au dehors une attraction qui suit la même proportion de la distance à leur centre.
Page 56 - Refiftance , par laquelle ils tendent à refter dans l'état où ils font , & par laquelle ils luttent contre toutes les autres forces qui viennent à leur rencontre.
Page 26 - C'eft ainfi que les Mathématiciens déduifent plu~ fleurs chofes de la nature du cercle. Mais nous ne connoiflbns d'avance aucun effet ,il faut que nous en venions aux expériences pour faire nos découvertes. Dans tous les cas où les obfervations...
Page 36 - Boyle nous en fournit plusieurs. L'or est un métal dont on forme , en le tirant , des fils fort longs et fort fins. On dit qu'à Ausbourg, un habile tireur d'or fit un fil de ce métal , qui avoit 800 pieds ( 260 mètres) de long, et qui pesoit un grain (53 milligrammes); on auroit pu par conséquent le diviser en 56ooooo parties visibles.

Bibliographic information