Mémoires, correspondance et manuscrits du général Lafayette, Volumes 3-4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 99 - Enfin , mon cher marquis, je suis à présent un simple citoyen sur les bords du Potomac, à l'ombre de ma vigne et de mon figuier, libre du tumulte des camps et des agitations de la vie publique.
Page 159 - ... prendre de soi-même ; où l'on est obligé de redouter jusqu'à des citoyens dont les intentions sont pures, mais que la défiance, l'inquiétude, l'exagération rendent presque aussi redoutables que des conspirateurs; où l'on...
Page 311 - Mirabeau ; 2° le roi fera sur-le-champ , en atten» dant l'effet de cette promesse , un traitement » particulier à M. de Mirabeau de cinquante mille » livres par mois , lequel traitement durera au » moins quatre mois. M. de Mirabeau s'engage à » aider le roi de ses lumières , de ses forces et de »son éloquence, dans ce que Monsieur jugera » utile au bien de l'état et à l'intérêt du roi , »deux choses que les bons citoyens regardent, » sans contredit, comme inséparables ; et dans...
Page 196 - Le roi seul peut entretenir des relations politiques au dehors, conduire les négociations, faire des préparatifs de guerre proportionnés à ceux des États voisins, distribuer les forces de terre et de mer, ainsi qu'il le jugera convenable, et en régler la direction en cas de guerre. П. Toute déclaration de guerre sera faite en ces termes: „De la part du roi des Français au nom de la Nation".
Page 188 - Le commandant-général n'en fut pas moins, à cette occasion, l'objet de beaucoup de reproches et d'interpellations. M. de Foucault fit une motion pour qu'il n'y eût pas un seul homme armé, à une distance de moins de trois lieues de la place où l'on délibérait, Lafayette répondit : • Quelques personnes ayant témoigné à M. le maire de Paris des inquiétudes sur la tranquillité de la capitale, inquiétudes que ni lui ni moi n'avons cru en aucune manière fondées, il a pensé néanmoins...
Page 14 - Il a ajouté qu'une déclaration des droits ne devait avoir d'autre mérite que la vérité et la précision ; qu'elle devait dire ce que tout le monde sait, ce que tout le monde sent, et que cette idée seule avait pu l'engager à esquisser une rédaction qu'il priait l'assemblée de renvoyer à l'examen des bureaux, dans l'espérance que ce premier essai engagerait d'autres membres à en présenter de meilleurs qu'il s'empresserait lui-même de préférer.
Page 96 - Fayette, ne s'était pas jusqu'à présent trouvé réuni dans le même individu. Jamais il n'avait existé d'homme que le soldat, le politique, le patriote et le philosophe pussent également admirer ; et jamais révolution ne s'était accomplie qui , dans ses motifs , sa conduite et ses conséquences , pût si bien immortaliser son glorieux chef, a Telle est la pensée qui a été développée dans cet article.
Page 240 - II est l'ennemi de nos principes. Pardonnez ma franchise, mon cher cousin, je ne fais que vous répéter ce qu'on m'a dit vingt fois depuis huit jours, et j'ai besoin de ne plus entendre ce reproche contre vous. Bonjour, mon cher cousin, agréez mon tendre attachement.
Page 24 - Lafayette , acceptant cet honneur avec tous les signes de respect et de reconnaissance, a tiré son épée, et il a fait serment de sacrifier sa vie à la conservation de cette liberté si précieuse, et dont on daignait lui confier la défense.
Page 292 - Nous ne parlerons ici des blés que pour en remarquer l'engorgement actuel et rendre grâce à la loi qui en permet l'exportation; elle aurait plus d'effet, si la province n'avait pas été tellement oubliée dans la distribution des routes qu'à l'inspection de la carte des postes on serait tenté de croire que cette partie du royaume n'est pas habitée.

Bibliographic information