Cours d'histoire moderne: Histoire de la civilisation en France, depuis la chute de l'empire romain jusqu'en 1789, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 147 - Dieu, et qu'ils tâchassent de le trouver comme avec la main et à talons, quoiqu'il ne soit pas loin de chacun de nous, car c'est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être ; et, comme quelques-uns de vos poètes ont dit, nous sommes même les enfants et la race de Dieu.
Page 147 - Puis donc que nous sommes les enfants et la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la Divinité soit semblable à de l'or, à de l'argent ou à de la pierre, dont l'art et l'industrie des hommes ont fait des figures.
Page 27 - Vers l'an 760, Chrodegand , évêque de Metz, frappé du désordre qui régnait dans le clergé séculier et de la difficulté de gouverner des prêtres épars, vivant isolément et chacun à sa façon, entreprit de soumettre à une règle uniforme ceux de son église épiscopale, de les faire habiter et vivre en commun, de les constituer enfin en une association analogue à celle des monastères. Ainsi naquit l'institution des chanoines : le désordre des temps en fut l'occasion, l'ordre monastique...
Page 91 - En lui commence enfin l'alliance des deux éléments dont l'esprit moderne a si longtemps porté l'incohérente empreinte : l'antiquité et l'Église, l'admiration, le goût, dirai-je le regret de la littérature païenne et la sincérité de la foi chrétienne, l'ardeur à sonder ses mystères et à défendre son pouvoir'.
Page 270 - ... l'échanson d'Attila lui présenta une coupe de vin ; en la recevant , Attila salua celui qui occupait la première place. A cet honneur, celui-ci se leva aussitôt : il ne lui était pas permis de se rasseoir avant qu'Attila, goûtant de la coupe ou la buvant tout entière , l'eût rendue à l'échanson . Attila , au contraire , restait assis , tandis que les convives , recevant une coupe chacun à son tour , lui rendaient hommage en le saluant et en goûtant le vin. Chaque convive avait un...
Page 81 - Examinez s'ils gouvernent bien , d'abord eux-mêmes, ensuite leur peuple; car celui qui ne vaut rien pour luimême, comment sera-t-il bon pour un autre? Examinez s'ils régnent selon le droit; car sans cela, il faut les regarder comme des tyrans plutôt que comme des rois; et nous devons leur résister et nous dresser contre eux, au lieu de nous soumettre. Si nous leur étions soumis, si nous ne nous élevions pas contre eux, il nous faudrait favoriser leurs vices.
Page 207 - C'était une espèce de ministre universel , dont les fonctions étaient fort étendues; il rendait la justice à presque tous les employés du palais {palatini) , recevait les appels des citoyens privilégiés, présentait les sénateurs aux princes, etc. Sa juridiction s'étendait sur des employés appartenant d'ailleurs a d'autres départements, comme suiles mensores , les tampadarii , et qui étaient dans le ressort du pra:potitus sncri cubiculi. Il avait sous sa direction : 1...
Page 75 - C'est la collection dite des fausses décrétales. Elle a reçu ce nom , parce qu'elle contient une multitude de pièces évidemment fausses, et porte tous les caractères d'une fabrication mensongère. Elle commence par soixante lettres des plus anciens évêques de Rome, depuis saint Clément...
Page 272 - ... à boire comme la première fois, et nous nous rassîmes encore. A l'approche du soir , les mets furent enlevés ; deux Scythes s'avancèrent, et récitèrent devant Attila des vers de leur composition , où ils chantaient ses victoires et ses vertus guerrières. Tous les regards des convives se fixèrent sur eux : les uns étaient charmés par les vers , d'autres s'enflammaient à cette peinture des batailles ; des larmes coulaient des yeux de ceux dont l'âge avait éteint les forces, et qui...
Page 136 - Enfin, à Jean le Scot succéda , comme modérateur de l'École du Palais jusqu'à la mort de Louis le Bègue , un lettré célèbre de son temps, nommé Mannon, qui fit, comme lui , de la philosophie ancienne sa principale étude. Plusieurs contemporains vantent les doctes leçons qu'il donnait à ce sujet ; et il existe de lui, assure-t-on , dans quelques bibliothèques de Hollande , des commentaires sur les traités des Lois et de la République de Platon, ainsi que sur la Morale d'Aristote. Quand...

Bibliographic information