Histoire parlementaire de la révolution française: ou, Journal des assemblées nationales, depuis 1789 jusqu'en 1815, Volumes 15-16

Front Cover
Philippe-Joseph-Benjamin Buchez, Prosper-Charles Roux
Paulin, 1835 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 274 - ... s'il est fait la moindre violence, le moindre outrage à Leurs Majestés, le roi, la reine et à la famille royale; s'il n'est pas pourvu immédiatement à leur sûreté, à leur conservation et à leur liberté,' elles en tireront une vengeance exemplaire et à jamais mémorable, en livrant la ville de Paris à une exécution militaire et à une subversion totale et les révoltés, coupables d'attentats, aux supplices qu'ils auront mérités.
Page 277 - Si le roi se met à la tête d'une armée et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne s'oppose pas par un acte formel à une telle entreprise qui s'exécuterait en son nom, il sera censé avoir abdiqué la royauté.
Page 43 - Il n'est plus temps de reculer, il n'ya même plus moyen de temporiser. La Révolution est faite dans les esprits : elle s'achèvera au prix du sang et sera cimentée par lui, si la sagesse ne prévient pas les malheurs qu'il est encore possible d'éviter.
Page 273 - La ville de Paris et tous ses habitants sans distinction, seront tenus de se soumettre sur-lechamp et sans délai au roi, de mettre ce prince en pleine et entière liberté, et de lui assurer, ainsi qu'à toutes les personnes royales, l'inviolabilité et le respect auxquels le droit de la nature et des gens...
Page 280 - La Constitution vous laissa-t-elle le choix des ministres pour notre bonheur ou notre ruine? Vous fit-elle chef de l'armée pour notre gloire ou notre honte? Vous donna-t-elle enfin le droit de sanction , une liste civile, et tant de grandes prérogatives pour perdre constitutionnellement la Constitution et l'empire?
Page 395 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
Page 41 - ... faveur secrète , jusqu'à ce que les circonstances permissent une protection déclarée ; ces dispositions ne pouvaient échapper à la nation elle-même, et elles ont dû la tenir en défiance.
Page 274 - ... pourvoir au rétablissement du bon ordre, et régler l'administration de son royaume. « Enfin je déclare et m'engage encore, en mon propre et privé nom, et en ma qualité susdite, de faire observer partout aux troupes confiées à mon commandement une bonne et exacte discipline, promettant de traiter avec douceur et modération les sujets bien intentionnés qui se montreront paisibles et soumis , et de n'employer la force qu'envers ceux qui se rendront coupables de résistance ou de mauvaise...
Page 166 - Legendre ; écoutez-nous, vous êtes « fait pour nous écouter... Vous êtes un perfide. Vous nous « avez toujours trompés, vous nous trompez encore. Mais « prenez garde à vous : la mesure est à son comble , et le « peuple est las de se voir votre jouet.
Page 189 - DU ROI A L'OCCASION DE LA JOURNÉE DU 20 JUIN 1792. Les Français n'auront pas appris sans douleur qu'une multitude égarée par quelques factieux est venue à main armée dans l'habitation du Roi, a traîné du canon jusque dans la salle des gardes, a enfoncé les portes de son appartement à coups de hache , et là , abusant...

Bibliographic information