Les voyageurs en Suisse, Volume 1

Front Cover
Analyse: Relation, sous forme de lettres, de voyages en Suisse. Visite du canton de Neuchâtel dans le tome 3, pages 272-290.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 137 - Je ne trouve qu'en vous je ne sais quelle grâce Qui me charme toujours et jamais ne me lasse. De l'aimable vertu doux et puissants attraits ! Tout respire en Esther l'innocence et la paix. Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres, Et fait des jours sereins de mes jours les plus sombres ; Que dis-je?
Page 416 - Je n'ai jamais pu rien faire la plume à la main vis-à-vis d'une table et de mon papier. C'est à la promenade, au milieu des rochers et des bois, c'est la nuit dans mon lit et durant mes insomnies, que j'écris dans mon cerveau...
Page 108 - Majesté juge divinement bien de toutes choses ; il est vrai que voilà le plus sot et le plus ridicule madrigal que j'aie jamais lu.
Page 379 - Des veilles, des travaux, un faible cœur s'étonne : Apprenons toutefois que le fils de Latone, Dont nous suivons la cour, Ne nous vend qu'à ce prix ces traits de vive flamme, Et ces ailes de feu qui ravissent une âme Au céleste séjour. C'est par là qu'autrefois d'un prophète...
Page 279 - Saroir vivre c'est savoir feindre. Ruisseau, ce n'est plus que chez vous Qu'on trouve encor de la franchise : On y voit la laideur ou la beauté qu'en nous La bizarre nature a mise; Aucun défaut ne s'y déguise ; Aux rois comme aux bergers vous les reprochez tous : Aussi ne consulte-t-on guère De vos tranquilles eaux le fidèle cristal; On évite de même un ami trop sincère.
Page 306 - Pour chasser ce nuage, et voir avec clarté Que l'homme n'est point fait pour la méchanceté, Consultez, écoutez pour juges, pour oracles, Les hommes rassemblés; voyez à nos spectacles, Quand on peint quelque trait de candeur, de bonté, Où brille en tout son jour la tendre humanité, Tous les cœurs sont remplis d'une volupté pure, Et c'est là qu'on entend le cri de la nature.
Page 416 - De là vient encore que je réussis mieux aux ouvrages qui demandent du travail qu'à ceux qui veulent être faits avec une certaine légèreté, comme les lettres, genre dont je n'ai jamais pu prendre le ton , et dont l'occupation me met au supplice.
Page 452 - ... de ma maison. Là, je feuillette à cette heure un livre, à cette heure un autre, sans ordre et sans dessein, à pièces décousues; tantôt je rêve, tantôt j'enregistre et dicte, en me promenant, mes songes que voici.
Page 432 - Sur tous mes frères morts se faisant un passage , Et , de sang tout couvert , échauffant le carnage ; Songe aux cris des vainqueurs , songe aux cris des mourans Dans la flamme étouffés , sous le fer expirans...
Page 409 - Ainsi s'écoulaient dans un délire continuel les journées les plus charmantes que jamais créature humaine ait passées; et quand le coucher du soleil me...

Bibliographic information