Œuvres complètes de Thomas Reid. Publ. par T. Jouffroy, avec des fragments de m. Royer-Collard

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 174 - ... cette espèce ? Locke prétend , en troisième lieu, que les propositions particulières renfermées dans la généralité d'un axiome possèdent l'évidence intuitive comme l'axiome lui-même, et qu'elles sont plus promptement comprises. Non-seulement il est d'une égale évidence que la main est plus petite que le Corps, et que la partie est plus petite que le tout , mais encore la vérité de la proposition particulière est plus promptement comprise que la vérité de la proposition générale....
Page 191 - Nam multa me movent ut nonnihil suspicer ea omnia ex viribus quibusdam pendere posse, quibus corporum particulae per causas nondum cognitas vel in se mutuo impelluntur et secundum figuras regulares cohaerent, vel ab invicem fugantur et recedunt : quibus viribus ignotis, Philosophi hactenus Naturam frustra tentarunt.
Page 101 - Voici d'abord la liste des vérités contingentes : 1° Tout ce qui nous est attesté par la conscience ou par le sens intime existe réellement ; 2° les pensées dont j'ai la conscience sont les pensées d'un être que j'appelle mon esprit, ma personne, moi; 3...
Page 41 - à la raison deux offices ou deux degrés : l'un consiste à juger des choses évidentes par elles-mêmes ; l'autre à tirer de ces jugements des conséquences qui ne sont pas évidentes par elles-mêmes. Le premier est la fonction propre et la seule fonction du sens commun ; d'où il suit que le sens commun n'est que l'un des degrés de la raison.
Page 106 - Cinquième principe. Les objets que nous percevons par le ministère des sens existent réellement , et ils sont tels que nous les percevons. Il n'est pas besoin de prouver que la nature elle-même détermine les hommes à se confier au témoignage de leurs sens , bien avant qu'ils aient pu être entraînés par les préjugés do l'éducation ou.
Page 3 - L'utilité d'une définition est de fixer l'attention sur la chose définie, et sans cette attention la meilleure définition ne donne point de véritable lumière. Les anciennes logiques définissaient le jugement un acte de l'esprit par lequel une chose est affirmée ou niée d'une autre. Je crois cette définition aussi bonne que la nature du sujet le comporte, et je dirai plus bas pourquoi je la préfère à celles qui ont été données depuis. Je me bornerai , pour le moment, à présenter...
Page 137 - Voulons-nous pénétrer plus avant , demander à chacune de nos facultés quels sont ses titres à notre confiance , et la lui refuser jusqu'à ce qu'elle les ait produits ? alors je crains que cette extrême sagesse ne nous conduise à la folie, et que, pour n'avoir pas voulu subir le sort commun de' l'humanité, nous ne soyons tout-à-fait privés de la lumière du sens commun.
Page 38 - Les voilà donc ces idées ou notions générales que je ne puis ni contredire ni examiner, suivant lesquelles, au contraire, j'examine et je décide tout, en sorte que je ris au lieu de répondre, toutes les fois qu'on me propose ce qui est clairement opposé à ce que ces idées immuables me représentent.
Page 94 - Un cône est le tiers d'un cylindre de même base et de même hauteur; voilà une vérité nécessaire, qui ne dépend du pouvoir et de la volonté d'aucun être, qui est immuable, et dont le contraire est impossible. Le soleil est le centre des révolutions de la terre , et de' tout notre système planétaire ; voilà une vérité qui n'est pas moins certaine, mais qui n'est pas une vérité nécessaire. Elle dépend de la volonté et du pouvoir de celui qui a fait le soleil et toutes les planètes,...
Page 261 - ... chose et les notions, acquises de la personne qui la perçoit. Ce qui est nouveau pour l'un peut ne l'être pas pour l'autre; ce qui l'est aujourd'hui pour moi aura cessé de l'être demain. Soit qu'il plaise ou qu'il ne plaise pas , un objet est nouveau lorsqu'il est connu pour, la première fois. Quoi qu'on puisse penser des autres objets du goût , il est donc évident du moins, que la nouveauté n'est point simplement une sensation dans la personne pour qui elle existe , mais qu'elle est...

Bibliographic information