La vie future suivant la foi et suivant la raison

Front Cover
Dezobry, E. Magdeleine et Ce., 1858 - Christian ethics - 660 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 157 - Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, parce qu'ils seront rassasiés...
Page 220 - Allez et enseignez toutes les nations, et voilà que je suis avec vous jusqu'à la consommation des siècles...
Page 120 - Car celui qui voudra sauver sa vie, la perdra, et celui qui perdra sa vie pour l'amour de moi , la sauvera.
Page 133 - Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront. les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle.
Page 253 - Le thaumaturge et le prophète mourront, l'homme et le sage resteront, ou plutôt l'éternelle beauté vivra à jamais dans ce nom sublime, comme dans tous ceux que l'humanité a choisis pour se rappeler ce qu'elle est et s'enivrer de sa propre image : voilà le Dieu vivant, voilà celui qu'il faut adorer (1).
Page 157 - Bienheureux les pacifiques, parce qu'ils seront appelés enfants de Dieu ! » Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, parce que le royaume des Cieux est à eux ! etc.
Page 2 - D'un côté, les incrédules, les panthéistes, les sceptiques de toute sorte, les purs rationalistes ; de l'autre, les chrétiens. « Parmi les premiers, les meilleurs laissent subsister, dans le monde et dans l'âme humaine, la statue de Dieu , s'il est permis de se servir d'une telle expression, mais la statue seulement, une image, un marbre. Dieu lui-même n'y est plus. Les chrétiens seuls ont le Dieu vivant.
Page 509 - C'est pourquoi Dieu l'a élevé, et lui a donné un nom qui « est au-dessus de tout nom , afin qu'au nom de Jésus tout genou « fléchisse dans le ciel, sur...
Page 592 - Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je ne suis plus qu'airain qui sonne ou cymbale qui retentit.
Page 164 - Lorsque tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, tâche en chemin de te dégager de lui, de peur qu'il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l'officier de justice, et que celui-ci ne te mette en prison.

Bibliographic information