Dictionnaire universel des synonymes de la langue française, contenant les synonymes de Girard, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 455 - L'honnête homme est celui qui ne vole pas sur les grands chemins , et qui ne tue personne ; dont les vices enfin ne sont pas scandaleux. On connaît assez qu'un homme de bien est honnête homme ; mais il est plaisant d'imaginer que tout honnête homme n'est pas homme de bien. L'homme de bien est celui qui n'est ni un saint, ni un dévot ' , et qui s'est borné à n'avoir que de la vertu . Talent, goût, esprit, bon sens, choses différentes, non incompatibles.
Page 181 - Toujours au plus grand nombre on doit s'accommoder, Et jamais il ne faut se faire regarder. L'un et l'autre excès choque; et tout homme bien sage Doit faire des habits ainsi que du langage, N'y rien trop affecter, et, sans empressement, Suivre ce que l'usage y fait de changement.
Page 436 - L'amour de ce beau éternel qui caractérise la nature ; la passion de conformer ses tableaux à je ne sais quel modèle qu'il a créé, et d'après lequel il a les idées et les sentiments du beau, sont le goût de l'homme de génie. Le besoin...
Page 408 - La finesse dans les ouvrages d'esprit, comme dans la conversation, consiste dans l'art de ne pas exprimer directement sa pensée, mais de la laisser aisément apercevoir; c'est une énigme dont les gens d'esprit devinent tout d'un coup le mot.
Page 455 - L'habile homme est celui qui cache ses passions, qui entend ses intérêts, qui y sacrifie beaucoup de choses , qui a su acquérir, du bien ou en conserver.
Page 390 - Le terme de parti par lui-même n'a rien d'odieux, celui de faction l'est toujours. Un grand homme et un médiocre peuvent avoir aisément un parti à la cour, dans l'armée , à la ville , dans la littérature. On peut avoir un parti par son mérite, par la chaleur et le nombre'de ses amis , sans être chef de parti.
Page 181 - La parfaite raison fuit toute extrémité, Et veut que l'on soit sage avec sobriété. Cette grande roideur des vertus des vieux âges Heurte trop notre siècle et les communs usages...
Page 208 - La considération vient de l'effet que nos qualités personnelles font sur les autres : si ce sont des qualités grandes et élevées, elles excitent l'admiration ; si ce sont des qualités aimables et liantes, elles font naître le sentiment de l'amitié. L'on jouit mieux de la considération que de la réputation; l'une est plus près de nous, et l'autre s'en éloigne; quoique plus grande, celle-ci se fait moins senlir, et se convertit rarement en une possession réelle.
Page 200 - L'état en a davantage à l'occupation ou au genre de vie dont on fait profession. Les richesses nous font aisément oublier le degré de notre condition, et nous détournent quelquefois des devoirs de notre état.
Page 432 - Le galimatias renferme une obscurité profonde, et n'a de sol-même nul sens raisonnable. Le phébus n'est pas si obscur, et a un brillant qui signifie, ou semble signifier quelque chose : le soleil y entre d'ordinaire ; et c'est peut-être ce qui, en notre langue, a donné lieu au nom de phébus. Ce...

Bibliographic information