Œuvres [ed. by E.L.N. Viollet-le-Duc].

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 618 - ORANTÉE. Non, n'en fais rien, arrête; Mon honneur me retient quand mon amour est prête, Et, l'une m'aveuglant, l'autre m'ouvre les yeux. OCTAVE. L'honneur assurément vous conseille le mieux. Retirons-nous.
Page 454 - De mon trône éternel je descends en ces lieux. Je suis le suborneur de ses chastes attraits, Qui, sans l'emprunt de ton image, Quelque beau que fût mon servage, Pour atteindre son cœur aurait manqué de traits.
Page 619 - Fut-ce moi? Car ce fut en un bal qu'elle reçut ma foi ; Que mes yeux , éblouis de sa première vue , Adorèrent d'abord cette belle inconnue , Qu'ils livrèrent mon cœur à l'empire des siens, Et que j'offris mes bras à mes premiers liens. Mais quelle tyrannie ai-je enfin éprouvée ! Octave , c'est assez , l'histoire est achevée.
Page 564 - Servons contre son gré cet imprudent Ulysse, Et faisons, pour son bien, que sa Circé périsse. LE COMTE. La perte d'un sujet dangereux à l'État Avant tout autre soin importe au potentat : Tel membre retranché du corps d'une province Est le salut du reste et le repos du prince.
Page 357 - Cet honneur, ce me semble, est un triste avantage : On appelle cela lui sucrer le breuvage. Pour moi j'ai, de nature, un front capricieux Qui ne peut rien souffrir, et lui vint-il des cieux.
Page 105 - Je connois un vieillard dont les secrets divers Peuvent faire changer et périr l'univers: II arrête d'un mot la lumière naissante ; II rend la mer solide et la terre mouvante; II brise les rochers , il aplatit les monts , Et dispose à son gré du pouvoir des démons : Que j'aille de ce pas consulter sa science, Et vous l'estimerez après l'expérience.
Page 438 - IV, scène iv) est, par l'expression, beaucoup plus près de Molière : Point, point d'Amphitryon où l'on ne dîne point *. Seulement, ce n'est pas Sosie qui parle, mais un des capitaines amenés par lui pour prendre place à table. Un autre de ces capitaines venait déjà de dire : Pour moi, puisqu'à ce point chacun reste confus, Dans ces doutes enfin, l'avis où je m'arrête Est de suivre celui chez qui la table est prête.
Page 453 - D'avoir eu pour rival le monarque des dieux! Ma couche est partagée, Alcmène est infidèle, Mais l'affront en est doux, et la honte en est belle, L'outrage est obligeant ; le rang du suborneur Avecque mon injure accorde mon honneur.
Page 454 - Cet agréable charme est enfin dissipé. Qu'à bénir le charmeur chacun soit occupé; Alcmène , par un sort à toute autre contraire , Peut entre ses honneurs conter un adultère; Son crime la relève , il accroît son renom , Et d'un objet mortel fait une autre Junon.
Page 616 - Qu'ayant reçu de Laure un traitement si rude , Laure me puisse plus causer d'inquiétude ! Les étoiles plutôt descendront en ces lieux , Les arbres arrachés s'iront planter aux cieux, L'es poissons dedans l'air prendront leur nourriture, Les bêtes dans la mer chercheront leur pâture, On verra de son lieu sortir chaque élément , Et tout sera compris en ce dérèglement.

Bibliographic information