L'Esprit des journaux, françois et étrangers

Front Cover
Valade, 1772 - Periodicals
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 45 - Rien ne leur échappe : elles devinent l'amitié qui se tait ; elles encouragent l'amitié timide ; elles consolent doucement l'amitié qui souffre. Avec des instruments plus fins, elles manient plus aisément un cœur malade ; elles le reposent, et l'empêchent de sentir ses agitations.
Page 21 - Une aigrette mobile et légère, peinte des plus riches couleurs, orne sa tête et l'élève sans la charger: son incomparable plumage semble réunir tout ce qui flatte nos yeux dans le coloris tendre et frais des plus belles fleurs , tout ce qui les éblouit dans les reflets...
Page 16 - Le coq a beaucoup de soin et même d'inquiétude et de souci pour ses poules: il ne les perd guère de vue; il les conduit, les défend , les menace, va chercher celles qui s'écartent , les ramène , et ne se livre au plaisir de manger que lorsqu'il les voit toutes manger autour de lui.
Page 83 - Mais, de quelque superbe titre Dont ces héros soient revêtus , Prenons la raison pour arbitre , Et cherchons en eux leurs vertus : Je n'y trouve qu'extravagance, Faiblesse, injustice , arrogance , Trahisons, fureurs , cruautés : Étrange vertu qui se forme Souvent de l'assemblage énorme Des vices les plus détestés ! Apprends que la seule sagesse Peut faire...
Page 21 - ... nuancées, fondues de fon inimitable pinceau, & en a fait un tableau unique , où elles tirent de leurs mélanges avec des nuances plus fombres, & de...
Page 22 - ... & femble prendre un nouvel éclat plus doux & plus moelleux , de nouvelles couleurs plus variées, & plus harmonieufes; chaque mouvement de l'oifeau produit des milliers de nuances nouvelles, des gerbes de reflets ondoyans & fugitifs» fans cefle remplacés par d'autres reflets & d'autres nuances toujours diverfes & toujours admirables».
Page 78 - ... a l'enthousiasme et l'élévation du poète thébain; il n'est pas moins riche que lui en figures et en images: mais ses écarts sont un peu moins brusques; sa marche est un peu moins vague; s'a diction a bien plus de nuances et de douceur. Pindare, qui chante toujours les mêmes sujets, n'a qu'un ton toujours le même. Horace les a tous; tous lui semblent naturels, et il a la perfection de tous. Qu'il prenne sa lyre; que, saisi de l'esprit poétique, il soit transporté dans le conseil des Dieux...
Page 25 - ... aucun même ne s'élève à celui de liberté $ ils ne quittent jamais les alentours de leur volière , il faut les y nourrir en tout temps ; la faim la plus...
Page 40 - Leur âme s'exalte, et leur esprit est toujours plus près de l'enthousiasme. Mais il faudrait voir jusqu'où cette imagination appliquée aux arts, peut développer en elles le talent de créer et de peindre; si elles peuvent avoir l'imagination forte, comme elles l'ont vive et légère ; si le genre de la leur ne tient pas nécessairement à leurs occupations, à leurs goûts, à leurs plaisirs, à leur faiblesse même.
Page 41 - Car la nature a donné à l'un des deux sexes l'audace des désirs et le droit d'attaquer , à l'autre la défense et ces désirs timides qui attirent en résistant. L'amour dans l'un est une conquête , et dans l'autre un sacrifice. Il faut donc en général que les femmes de tous les pays et de tous les siècles , sachent mieux peindre un sentiment délicat et tendre , qu'une passion violente et terrible. Enfin , obligées par leur devoir , par la réserve de leur sexe, par le désir d'une certaine...

Bibliographic information