Napoléon et l'Europe, fragments historiques, Volume 1

Front Cover
Baudouin frères, 1826 - Europe - 846 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 288 - ... D'avoir pratiqué des intelligences dans la place de Strasbourg, tendantes à faire soulever les départements circonvoisins , pour y opérer une diversion favorable à l'Angleterre, est-il coupable? « 6° D'être l'un des fauteurs et complices de la conspiration tramée par les Anglais contre la vie du Premier Consul, et devant, en cas de succès de cette conspiration, entrer en France, est-il coupable?
Page 42 - Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes.
Page 293 - S'il arrivait qu'ils ne pussent pas remplir leur mission , et qu'ils eussent l'espoir en séjournant trois ou quatre jours, et en iaisant des patrouilles, de réussir, ils sont autorisés à le faire.
Page 285 - France, et d'avoir conspiré avec eux contre la sûreté intérieure et extérieure de l'état; • 4« De s'être mis à la tête d'un rassemblement d'émigrés français et autres soldés par l'Angleterre , formé sur les frontières de la France , dans les pays de Fribourg et de Baden ; 5...
Page 272 - Le ci-devant duc d'Enghien, prévenu d'avoir porté les armes contre la République, d'avoir été et d'être encore à la solde de l'Angleterre, de faire partie des complots tramés par cette dernière puissance contre la sûreté intérieure et extérieure de la République, sera traduit à une commission militaire, composée de sept membres, nommés par le général gouverneur de Paris , et qui se réunira à Vincennes.
Page 103 - Si le roi, étant sorti du royaume, n'y rentrait pas après l'invitation qui lui en serait faite par le corps législatif, et dans le délai qui sera fixé par la proclamation, lequel ne pourra être moindre de deux mois, il serait censé avoir abdiqué la royauté. Le délai commencera à courir du jour où la proclamation du corps législatif aura été publiée dans le lieu de ses séances...
Page 278 - A lui demandé s'il n'est point passé en Angleterre, et si cette puissance lui accorde toujours un traitement. A répondu n'y être jamais allé ; que l'Angleterre lui accorde toujours un traitement, et qu'il n'a que cela pour vivre. A demandé à ajouter que les raisons qui l'avaient déterminé à rester à Ettenheim ne subsistant plus, il se proposait de se fixer à Fribourg...
Page 276 - Bourbon, duc d'Enghien, né le 2 août 1772 à Chantilly. — A lui demandé à quelle époque il a quitté la France. A répondu : « Je ne puis pas le dire précisément; » mais je pense que c'est le 16 juillet 1789.
Page 280 - Je fais avec instance la demande d'avoir une audience particulière du Premier Consul. Mon nom, mon rang, ma Façon de penser et l'horreur de ma situation me font espérer qu'il ne se refusera pas à ma demande.
Page 288 - D'avoir offert ses services au gouvernement anglais , ennemi du peuple français ; 3°. D'avoir reçu et accrédité près de lui des agens dudit gouvernement anglais, de leur avoir procuré les moyens de pratiquer des intelligences en France , et d'avoir conspiré avec eux contre la sûreté intérieure et extérieure de l'État; 4°.

Bibliographic information