La question biblique chez les modernes japonais

Front Cover
P.-V. Stock, 1907 - Bible - 334 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 140 - Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent; ce sont Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front, Ceux qui d'un haut destin gravissent l'âpre cime, Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime, Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour, Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.
Page 175 - J'ai souvenance Qu'en un pré de moines passant, La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et, je pense, Quelque diable aussi me poussant, Je tondis de ce pré la largeur de ma langue : Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.
Page 173 - Pyrrhus, la laitière, enfin tous, Autant les sages que les fous. Chacun songe en veillant; il n'est rien de plus doux...
Page 167 - Chacun se réveille à ce son, Les Brebis, le Chien, le Garçon. Le pauvre Loup, dans cet esclandre, Empêché par son hoqueton, Ne put ni fuir ni se défendre. Toujours par quelque endroit fourbes se laissent prendre. Quiconque est Loup agisse en Loup : C'est le plus certain de beaucoup.
Page 236 - Ne pensez pas que je sois venu détruire la loi ou les prophètes : je ne suis pas venu les détruire , mais les accomplir.
Page 22 - le Seigneur. Quand vos péchés seraient comme « l'écarlate , ils deviendront blancs comme la » neige ; et quand ils seraient rouges comme le " vermillon , ils seront blancs comme la laine la
Page 66 - Cieux, envoyez d'en haut votre rosée, et que « les nuées fassent descendre LE JUSTE comme une pluie ! « que la terre s'ouvre, et qu'elle germe LE SAUVEUR!
Page 18 - Vous jetterez sur moi de l'eau avec l'hysope , et je serai purifié * ; vous me laverez , et je deviendrai plus blanc que la neige.
Page 29 - Qu'ai-je à faire de cette multitude de victimes que vous m'offrez , dit le Seigneur ? Tout cela m'est à dégoût. Je n'aime point les holocaustes de vos béliers, ni la graisse de vos troupeaux, ni le sang des veaux, des agneaux et des boucs.
Page 243 - Ce qu'on donne aux méchants, toujours on le regrette. Pour tirer d'eux ce qu'on leur prête, II faut que l'on en vienne aux coups ; II faut plaider, il faut combattre. Laissez-leur prendre un pied chez vous, Ils en auront bientôt pris quatre.

Bibliographic information