Lettres normandes, ou Correspondance politique et littéraire, Volumes 7-8

Front Cover
Foulon et comp., 1819
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 228 - De ces honteux trésors je ne suis point jaloux. Une pauvreté libre est un trésor si doux! Il est si doux, si beau de s'être fait soi-même; De devoir tout à soi, tout aux beaux-arts qu'on aime; Vraie abeille en ses dons, en ses soins, en ses mœurs, D'avoir su se bâtir, des dépouilles des fleurs, Sa cellule de cire, industrieux asile Où l'on coule une vie innocente et...
Page 160 - Oh 1 oh! dit un des magistrats, Ce chat prend-il la compagnie Pour conseil tenu par les rats? — Non, reprit son voisin tout bas, C'est qu'il a flairé la bouillie Que l'on fait ici pour les chats.
Page 87 - C'est moi, c'est mon appui qui les conserve à Rome. Vous demandez d'où vient qu'un Romain, un seul homme, Des misères d'autrui soigneux de se charger, Offre à tous une main prompte à les soulager. D'une pitié si juste est-ce à vous de vous plaindre? Si c'est une vertu qu'en moi l'on doive craindre, Si du peuple par elle on se fait un appui, Pourquoi suis-je le seul qui l'exerce aujourd'hui? Que ne m'enviez-vous un si noble avantage? Pourquoi chacun de vous, pour être exempt d'ombrage, Ne...
Page 94 - Le Code civil et les lois actuellement existantes qui ne sont pas contraires à la présente Charte, restent en vigueur jusqu'à ce qu'il y soit légalement dérogé.
Page 228 - Qui ne sait être pauvre est né pour l'esclavage. Qu'il serve donc les grands, les flatte, les ménage; Qu'il plie, en approchant de ces superbes fronts, Sa tête à la prière, et son âme aux affronts, Pour qu'il puisse, enrichi de ces affronts utiles, Enrichir à son tour quelques têtes serviles.
Page 16 - Lorsque l'air est plus doux , l'horizon plus vermeil , Les vins plus délicats , les victimes plus belles , Offre des vœux nouveaux pour des moissons nouvelles ; Choisis pour temple un bois , un gazon pour autel , Pour offrande du vin 63, et du lait, et du miel...
Page 256 - ... cloître est mon tombeau; J'y vais descendre; oui, j'y cours. — Imbécile! Va donc pourrir au tombeau des vivants. Tu crois trouver le repos ; mais apprends Que des soucis c'est l'éternel asile, Que les ennuis en font leur domicile, Que la discorde y nourrit ses serpents ; Que ce n'est plus ce ridicule temps Où le capuce et la toque à trois cornes, Le scapulaire et l'impudent cordon Ont extorqué des hommages sans bornes. Du vil berceau de son illusion, La France arrive à l'âge de raison,...
Page 229 - Abel, mon jeune Abel, et Trudaine et son frère, Ces vieilles amitiés de l'enfance première, Quand tous quatre, muets, sous un maître inhumain...
Page 154 - Je réclame, au nom des élèves qui doivent m'écouter, la liberté de ne les tromper jamais : leur dire la vérité pure et entière est un respect dû à leur âge , un devoir et un droit du mien. Je sais d'ailleurs qu'ils auraient bientôt déserté une école de servitude et de mensonge; ils exigent qu'on les éclaire : dignes des destinées auxquelles les lois de leur patrie les appellent, ils ne viennent...
Page 356 - Tel est l'état présent de ce que nous appelons noblesse en Europe. Ou bien, si, pour conserver la dignité des familles, toute la fortune est assurée à l'aîné des héritiers mâles, on verra éclore un nouveau fléau pour l'industrie et l'amélioration du pays, ce mélange odieux d'orgueil, de mendicité et de fainéantise qui a déjà dépeuplé une.

Bibliographic information