Page images
PDF
EPUB

356

L'École des MOEURS. tout temps, et le frère se connoît dans l'affliction. >> Soyez le frère et l'ami de tous les malheureux qui ont besoin de votre secours et qui l'implorent. Tâchez de leur faire par les autres le bien que vous ne pouvez faire par vous-même. C'est être bien faisant et charitable que d'engager les personne riches à l'être : on participe à leur mérite et à leur gloire, on partage leur bonheur. La ville de Verdun ayant été ruinée par les guerres, et ses habitans réduits à la pauvreté la plus ex trême, Didier, qui en étoit évêque, demanda des secours à Théodebert, roi d'Austrasie, sous la domination duquel étoit cette ville. Ce prince lui envoya sept mille sous, somme considérable pour ce temps-là : elle fut distribuée aux marchands. Le commerce se ranima , et les fortunes des particuliers se relevèrent. L'évêque reporta. la somme au roi, qui refusa de la reprendre , et dit à Didier ces belles paroles : « Nous sommes heureux tous deux : vous, de m'avoir fourni l'oc. casion de secourir mes pauvres sujets , et moi, de ne l'avoir pas manquée.

1

FIN DU SECOND VOLUME.

cès,

Ne vous louez jamais,

282 Soyez humble et modeste au milieu des suc

290 XXIII. Surmontez les chagrins où l'esprit s’abandonne;

297 Ne faites rejaillir vos peines sur personne. 332 XXIV. Supportez les humeurs et les défauts d'au

336 Soyez des malheureux le plus solide appui. 343

trui,

FIN DE LA TABLE DU SECOND VOLUME.

IMPRIMERIE DE CU. DEIS A PESANÇON.

THE NEW YORK PUBLIC LIBRARY

REFERENCE DEPARTMENT

This book is under no circumstances to be

taken from the Building

form 410

« PreviousContinue »